dimanche , 22 janvier 2017
<span style='text-decoration: underline;'>ABDELMADJID TEBBOUNE</span>:<br><span style='color:red;'>Pas d’austérité et pas de gel de programmes ni de projets dans le secteur de l’Habitat</span>
© D.R

ABDELMADJID TEBBOUNE:
Pas d’austérité et pas de gel de programmes ni de projets dans le secteur de l’Habitat

Le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville Abdelmadjid Tebboune a affirmé de nouveau, mardi à Bechar, que le secteur de l’Habitat n’était pas concerné par la politique d’austérité et que les projets et programmes du secteur ne seront pas gelés» assurant que le gouvernement était engagé à mettre fin à la crise de logement en 2018 au regard des chantiers engagés.

«Conformément aux instructions du président de la République Abdelaziz Bouteflika il n’y aura pas de gel des programmes et projets du secteur de l’habitat», a assuré M. Tebboune dans une déclaration à la presse en marge d’une visite d’inspection de projets de son secteur dans la Wilaya. Il a rappelé que le gouvernement avait lancé un quota additionnel de 120.000 unités au titre du programme AADL au profit de 38 wilaya et accepté de réévaluer certains projets. Les secteurs de l’habitat, de la santé et de l’éducation sont des priorités capitales dans le programme du gouvernement a-t-il insisté. Compte tenu de la densité des programmes de logements, toutes formules confondues, lancés, le gouvernement s’engage à mettre fin à la crise de logement en 2018, a encore assuré M. Tebboune. Le programme du président de la République pour le secteur de l’habitat a été concrétise dans sa majorité, ce qui en reste est en cours de réalisation a-t-il soutenu. Le programme AADl s’est révélé d’une grande efficacité, s’est félicité le ministre, en voulant pour preuve la baisse du taux d’occupation d’un logement à l’échelle nationale de 7 individus en 1999 à 4,8 en 2016. Ce taux atteindra 3,7 dans certaines wilaya comme Bechar, a-t-il dit. La durée de réalisation des projets de logements est passée de 7 ans à 30 mois, a-t-il indiqué ajoutant que certains projets de logements avaient été réalisés en 12 mois à l’instar d’un projet au niveau de la commune de Réghaïa à Alger. Après avoir affirmé ne tolérer aucun retard dans la réalisation des différents projets, M. Tebboune a averti que ses services «seront obligés de retirer les agréments des promoteurs immobiliers qui accuseront des retards dans la réalisation des programmes de logements dont ils ont la charge et seront classés dans la liste noire du ministère», soulignant que «tous ceux qui seront classés dans cette liste n’auront aucune chance de participer à l’investissement public» de son secteur. Evoquant le dossier des lots de terrain destinés à l’autoconstruction rurale, M. Tebboune a précisé que «le président Abdelaziz Bouteflika a proposé ce mode de construction parmi les solutions à la crise du logement», indiquant que «360.000 lots de terrains situés dans les régions du sud et des Hauts Plateaux ont été distribués jusqu’à présent, en leur consacrant le soutien financier nécessaire». S’entretenant avec les citoyens bénéficiaires des différents programmes de logements à Bechar, M. Tebboune a affirmé que le président Bouteflika «accorde une importance particulière au développement des régions du sud», ajoutant que «l’élaboration des listes des bénéficiaires du logement social relève des prérogatives des autorités locales». Le ministre a rassuré les habitants de Bechar que «les nouveaux projets de logements seront dotés de toutes les commodités et les structures nécessaires notamment éducatives (écoles primaires et CEM).