mercredi , 24 juillet 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Soldes d’hiver </span>:<br><span style='color:red;'>Plus de 70 autorisations accordées aux commerçants à Alger</span>
© Illustration

Soldes d’hiver :
Plus de 70 autorisations accordées aux commerçants à Alger

Plus de 70 autorisations ont été accordées à des  commerçants et opérateurs économiques activant au niveau de la capitale  pour prendre part à l’opération de vente en soldes au titre de la saison  hivernale 2019, fixée du 18 janvier au 28 février, a-t-on appris du  représentant de la direction du Commerce de la wilaya d’Alger.

«La direction du Commerce de la wilaya d’Alger a accordé, jusqu’à mercredi  (avant hier), plus de 70 autorisations au profit de quelques 150 commerces  à l’effet de prendre part à l’opération de vente en soldes et de la vente  promotionnelle», a précisé M. Dehar Layachi à l’APS, soulignant que  «l’opération se poursuivra durant la période fixée des soldes pour délivrer  davantage d’autorisations». «Les commerçants et opérateurs économiques peuvent introduire leurs  demandes via le site électronique de la direction pour obtenir les  autorisations», a-t-il ajouté.
Le même responsable a indiqué que les demandes des commerçants sont  réceptionnées par voie électronique pour les ventes règlementées (soldes,  vente promotionnelle et liquidation de stocks), et ce dans le cadre de la  facilitation des procédures administratives, précisant, à ce titre, que la  wilaya d’Alger a été désignée comme wilaya pilote pour la numérisation de  ces procédures.
Les soldes ont pour objectif, selon l’intervenant, de «donner aux  commerçants l’opportunité de promouvoir leurs activités et au consommateur  l’occasion d’acheter différentes marchandises à des prix réduits».  M. Dehar a indiqué, par ailleurs, que l’opération est régie par les  dispositions du décret exécutif du 18 juin 2006 fixant les conditions et  modalités de vente au rabais, vente promotionnelle, liquidation de stocks,  en magasins d’usines et vente au déballage, et de la décision rendue par  les services compétents de la wilaya. Il a souligné que la décision de wilaya prévoit une série de mesures  auxquelles le commerçant est tenu de se conformer, notamment l’obtention  obligatoire, d’une autorisation délivrée par la direction du commerce, un  document nécessaire, a-t-il dit, qui permet au commerçant de faire la  promotion de la marchandise à travers l’affichage d’une pancarte «soldes»  sur la vitrine de son local.
La décision énonce, en outre, les conditions et procédures légales  relatives aux peines encourues par les commerçants auteurs de  contraventions constatées par les agents de contrôle et de la répression  des fraudes de la direction de commerce, a-t-il poursuivi. Rappelant que la vente au rabais ne concernait pas les articles récemment  achetés par l’agent économique (commerçant), mais ceux acquis depuis, au  moins, trois mois, il a relevé que cette opération demeure optionnelle et  non pas obligatoire.  Les agents de répression des fraudes multiplieront les contrôles pour  faire face à tout dépassement de la part des commerçants, a-t-il assuré,  ajoutant que des peines seront infligées aux commerçants contrevenants, qui  annoncent des réductions sans l’obtention préalable de l’autorisation. Le même responsable a tenu à préciser que le commerçant contrevenant au  règlement et coupable de dépassements, sera immédiatement mis en demeure.
En cas de récidive, un procès-verbal sera dressé contre le concerné pour  publicité mensongère, conformément à la loi 04/02 du 23 juin 2004, relative  aux modalités d’exercice des activités commerciales. Plus de 800 agents de contrôle et de répression des fraudes seront  mobilisés tout au long de cette période au niveau de la wilaya, répartis à  travers 13 inspections et 57 communes pour prendre les mesures légales  nécessaires allant parfois jusqu’à la fermeture du local commercial pour  protéger le consommateur, a-t-il observé. Les soldes d’été ont été fixées dans la wilaya d’Alger pour la période  allant du 21 juillet au 31 août 2019, a rappelé M. Layachi.