lundi , 17 décembre 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Écarté par Solari </span>:<br><span style='color:red;'>Pourquoi Isco est le nouveau mal-aimé au Real Madrid</span>

Écarté par Solari :
Pourquoi Isco est le nouveau mal-aimé au Real Madrid

L’Andalou est le grand perdant du règne de Solari, après avoir été le chouchou de Julen Lopetegui. La corrélation est assez facile à établir.

Le coach basque voulait mettre en place un plan de jeu dogmatique basé sur la possession avec Isco à la mène des offensives, alors que le nouveau boss du Real possède une approche plus pragmatique et qui profite mieux à Bale, Vazquez et aux attaquants rapides. Ce qui n’explique pas une mise au ban aussi définitive qu’expéditive.
Un point de non retour franchi face à la Roma ?
On l’a vu notamment contre la Roma mardi soir, Madrid s’appuie désormais beaucoup sur les contres, et Isco a pu s’en rendre compte depuis les tribunes de l’Olimpico desquelles il a suivi la rencontre. Le malaise est désormais tangible entre le milieu espagnol, titulaire lors des deux dernières rencontres de la Roja et même capitaine de l’Espagne de Luis Enrique en l’absence de Ramos face à la Bosnie, et son nouvel entraîneur.
Le contraste est saisissant avec le Real, où le virevoltant milieu andalou est le seul à ne pas avoir été titularisé depuis l’appointement de Solari en compagnie du troisième gardien Kiko Casilla et du jeune Fede Valverde. 78 minutes en 6 matches
17 minutes face au Viktoria Plzen, pas une seule contre Vigo, 27 minutes contre Eibar… En tout, Isco n’aura joué que 78 minutes en 6 matches sous Solari. Alors que Lopetegui avait utilisé Isco 647 minutes en 8 rencontres.
Le fossé est conséquent.