lundi , 22 juillet 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Hassi Bounif </span>:<br><span style='color:red;'>Première expérience réussie de culture du gombo</span>
© D.R

Hassi Bounif :
Première expérience réussie de culture du gombo

La culture du gombo, première expérience à Oran,  a été «une gran de réussite» vu les résultats positifs de production de ce  légume que ce soit quantitativement que qualitativement, a indiqué Abed  Fatah, président de l’association locale pour la promotion de la société  rurale «Tamari», initiatrice du projet.

La culture du gombo, plus connu chez le consommateur algérien sous le nom  de «gnaouia», expérimenté dans un champ sur une surface d’un hectare à  Hassi Bounif (est d’Oran) «a été une réussite totale et a donné des  résultats positifs du point de vue qualité et quantité», a précisé Abed  Fatah.  Des graines, importées de Turquie, ont été utilisées pour la culture de ce  type de légume, célèbre aussi en Orient, notamment dans les pays du Machreq  arabe où il est connu sous le nom de «mouloukhia» ou «or vert», a ajouté le  président de l’association «Tamari», signalant que le gombo est une plante  qui a une durée de vie courte dont la production se fait en été.  Trois mois  seulement sont nécessaires entre la plantation de ce légume et sa récolte. Cette expérience a été réalisée au niveau du département de biologie de  l’Université Oran1 “Ahmed Ben Bella”, sous la direction de l’étudiante  Fatima Yakoubi, qui prépare une thèse sur la production du gombo dans les  zones salées et qui est membre de l’association Tamari, a indiqué Abed  Fatah, soulignant que l’association tend à établir des liens de coopération  avec les chercheurs de l’Université afin de consolider la théorie avec le  travail pratique dans le domaine du développement et de l’introduction de  nouveaux produits agricoles dans la société rurale agraire.  Après cette expérience réussie qui entre dans le cadre du programme de  l’association “Tamari” de développement de l’économie rurale à Oran, il est  prévu de l’étendre aux terrains agricoles se trouvant dans les zones  rurales reculées, notamment à Ain El Kerma, Tafraoui et Sidi Benyebka, en  vue d’initier de nouveaux projets créateurs de richesse dans ces zones, ce  qui permettra d’accroître les revenus des familles agricoles.  Le gombo, cultivé en été et riche en vitamines, a de multiples vertus  bénéfiques pour la santé. Ce légume est conseillé aux diabétiques et est  particulièrement prisé chez les Oranais qui ont découvert ses bienfaits et  son goût unique.  La «gnaouia» qui peut être préparée de différentes manières, est  disponible chez un nombre limité de marchands, dans des magasins précis au  centre-ville d’Oran, à un prix variant entre 500 et 700 dinars le kilo.  Elle provient généralement de Bechar et de quelques wilayas dans l’Est du  pays.  Par ailleurs, l’association “Tamari”, qui est membre du conseil  d’administration de la Chambre de commerce et de l’industrie de l’Oranie  (CCIO), œuvre à développer plusieurs expériences agricoles, notamment la  culture des champignons. Elle a présenté un projet sur l’intensification de  production de semences en milieu rural à la Direction de l’action sociale,  «mais est restée, jusqu’à présent, sans écho de cette instance», a-t-on  indiqué.