mardi , 19 juin 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Accidents de la circulation</span>:<br><span style='color:red;'>Près de 1900 morts et plus de 69.000 blessés enregistrés en 2017</span>
© D.R

Accidents de la circulation:
Près de 1900 morts et plus de 69.000 blessés enregistrés en 2017

Selon un bilan global des accidents de la route enregistrés durant l’année 2017, la Protection civile révèle les décès de 1.882 personnes et des blessures à 69.754 dans plus de 57.328 accidents.

Le nombre le plus élevé des personnes décédées et blessées, a été enregistré lors des collisions frontales et des renversements, soit plus de 78%, tandis que le nombre de personnes décédées et blessées heurtées par des véhicules, ne représente que 17%. Les véhicules légers restent en tête des dégâts avec 77% suivis des motos/bicyclettes et des camions avec respectivement 11% et 09.31%. Par ailleurs, le rapport détaillé de la Protection civile, montre que les routes nationales sont les plus mortelles. Pas moins de 25.995 accidents ont été recensés par la Protection civile sur ces routes, soit 45,34% du total des accidents, causant la mort de 1.064 personnes, soit plus de 57% du total des décès et des blessures à 33.415 autres. En deuxième position, viennent les chemins de wilaya avec 7.681 accidents de la circulation, causant la mort à 261 personnes et 9.228 blessés. Pour les chemins communaux, c’est un décompte de 175 décès et de 10.641 blessés dans 9.877 accidents. Concernant les autres chemins, les services de la Protection civile ont recensé pas moins de 7.319 accidents causant les décès à 172 personnes et des blessures à 7.921 autres. Enfin, 210 morts et 8.549 blessés recensés par les services de la Protection civile durant cette période, pour un total de 6.456 accidents pour ce qui concerne l’autoroute. Les mois d’été…sont les plus meurtriers sur les routes. L’été est généralement une période durant laquelle les conducteurs se montrent moins vigilants. Les accidents sont donc plus nombreux. En effet, selon le bilan des tuniques rouges, les mois de juin, de juillet et août, les routes enregistrent plus d’accidents et de morts, vu l’augmentation de la densité du trafic et des déplacements. En clair, l’été reste toujours la saison la plus meurtrière. En effet, le nombre de morts sur les routes durant ces trois mois, a atteint le chiffre de 590 morts. Le mois d’août reste le plus meurtrier de l’année avec 215 morts. Pour le nombre de blessés, ces trois mois viennent en tête avec le chiffre de 18.117 dont 6.641 durant le mois de juillet. Par ailleurs, la wilaya de M’sila vient en tête du classement avec 95 décès, suivie d’Alger avec 81 décès puis Djelfa avec 76 décès, Ain Defla avec 75 décès et Bejaia avec 66 morts.
La répartition des accidents par wilaya, montre que les routes de la capitale, ont enregistré le plus d’accidents avec 6.121. Le jeudi et le dimanche, les journées où il y a plus d’accidentogènes. Plus explicite, le document de la Protection civile, attire l’attention sur les journées les plus accidentogènes. Il révèle que la route pendant les journées du jeudi et dimanche, sont moins sûres, démontrant que le jeudi est la journée où sont survenus le plus grand nombre d’accidents de la route avec 9.301 accidents suivi de la journée du dimanche avec 8.586 accidents de la circulation.
Alger: Samir Hamiche