mardi , 26 mars 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Asphyxie au monoxyde de carbone </span>:<br><span style='color:red;'>Près de 20 décès en une semaine</span>
© Illustration

Asphyxie au monoxyde de carbone :
Près de 20 décès en une semaine

Selon les services de la communication de la direction générale de la Protection civile, 19 personnes ont trouvé la mort en une semaine suite à l’asphyxie causée par le Monoxyde de Carbone (CO).

La protection civile, indique dans un communiqué, que depuis le début de l’année, ses services ont réussi à secourir 66 personnes incommodées par le CO. Le constat fait à base du communiqué de la protection civile, a estimé que la majorité des villes touchées par ce phénomène, sont généralement des villes d’intérieur du pays comme Constantine (3 décès), Batna (5 décès), Tiaret, Bouira avec un décès, Tlemcen (4 décès), Tessemsilt (2 décès) ainsi que Alger avec 2 décès. Ainsi, la journée de dimanche dernier, était une journée terrible où onze personnes sont mortes par asphyxie en 24 heures, suite à l’inhalation d’émanations de monoxyde de carbone se dégageant d’appareils de chauffage, à Batna, Tlemcen et Alger.
Dans la wilaya de Tlemcen, quatre membres d’une même famille, âgés de 36 à 71 ans, ont trouvé la mort de la même façon, dimanche dernier, à Ghazaouet. Selon la protection civile, les victimes étaient décédées asphyxiées par des gaz de monoxyde de carbone, émanant du chauffage à l’intérieur de leur habitation. Un drame similaire a également eu lieu à Baranès (Bouzereah), dans la wilaya d’Alger où deux personnes, à savoir un homme (81 ans) et sa femme (60 ans), sont décédées, le jour même aux environs de 16:00, asphyxiées par les émanations de leur appareil de chauffage.
Chaque année, des dizaines de personnes meurent après avoir inhalé du monoxyde de carbone provenant des appareils de chauffage. Lesquels appareils commercialisés sur le marché, sont pour la plupart non conformes aux normes de sécurité. Déjà, pour l’année 2018, 128 ont trouvé la mort, asphyxiées par le monoxyde de carbone et 2641 personnes ont été secourues.
Selon les différents constats fait par les spécialistes, la première cause de ces cas d’asphyxie, incombe essentiellement à des fuites de gaz à partir d’appareils ménagers, tels que les chauffages et qui n’arrivent pas à être évacuées pour absence de bouches d’aération du fait que beaucoup de ménages installent les appareils de chauffage domestiques dans des endroits dépourvus de bouches d’aération.
Ainsi, la DGPC a rappelé hier, aux citoyens, les consignes de sécurité, afin de préserver leur vie. L’entretien et le règlement des appareils par un professionnel est impératif, selon la PC ainsi que la nécessité de ventiler le logement lors de l’utilisation des appareils de chauffage. «Aérez au moins 10 minutes par jour et n’obstruez jamais les entrées et les sorties d’air de votre logement», a lancé la DGPC. Cette dernière, avait intensifié les actions de sensibilisation et de prévention contre le Monoxyde de Carbone, ciblant essentiellement les nouvelles cités, communes qui viennent de bénéficier du gaz de ville et villages éloignés.