mercredi , 24 juillet 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Des peines de prison requises   </span>:<br><span style='color:red;'>Procès en appel du groupe des Ahmadis à Bejaia</span>
© Illustration

Des peines de prison requises :
Procès en appel du groupe des Ahmadis à Bejaia

Le procureur de la République près la cours de  Bejaia a requis, dans un procès en appel mercredi, trois ans  d’emprisonnement ferme à l’encontre d’un groupe d’Ahmadis poursuivi pour  «offense aux préceptes de l’islam» et «constitution d’association sans  agrément». Au total, 27 membres de ce groupe ont comparu à ce procès après que le  parquet ait interjeté appel d’un verdict prononcé en première instance en  mai dernier par le tribunal d’Akbou qui avait retenu à leur encontre six  mois de prison avec sursis.
Dans sa plaidoirie, la défense, composée d’un panel de six avocats, a  demandé l’abandon des charges retenues contre leurs mandants, arguant de  leurs libertés de conscience et de culte.
Elle a estimé que cette affaire  «ne relève pas au demeurant d’un tribunal civil mais d’une instance  religieuse». Le verdict sera prononcé le 17 décembre prochain.