dimanche , 24 mars 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Pomme de terre  </span>:<br><span style='color:red;'>Quand les spéculateurs réagissent</span>
© OT / Adda

Pomme de terre :
Quand les spéculateurs réagissent

La semaine dernière, les rumeurs annonçaient une grève de quatre jours. Alors la population inquiète, se ruait dans les marchés et superettes pour se ravitailler et constituer un stock. Et les étalages de la pomme de terre ont été pris d’assaut et les traces de cet aliment ont disparu de tous les marchés de légumes.

Heureusement, la grève des commerçants n’a pas été suivie à Oran et seules quelques villes d’Algérie ont fermé commerce. A Oran, tous les commerces étaient ouverts normalement, sauf que la pomme de terre a disparu des étalages et actuellement on constate que sur les routes de l’entrée de la ville d’Oran, des dizaines de camionnettes chargées de pomme de terre exposent cette denrée. Alors on se demande où est la stabilité du commerce où des pénuries se créent rapidement suivant les rumeurs. Mais qui crée ces rumeurs, et parmi de bons commerçants il y a toujours de vrais spéculateurs.
Adda.B