lundi , 21 janvier 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Prévue initialement pour décembre dernier </span>:<br><span style='color:red;'>Remise des clés de 4100 logements AADL avant la fin janvier</span>

Prévue initialement pour décembre dernier :
Remise des clés de 4100 logements AADL avant la fin janvier

Prévue initialement pour le mois de décembre dernier, l’opération de remise des clés de 4100 logements AADL sera effectuée avant la fin du mois en cours, a annoncé avant-hier le wali d’Oran, Mouloud Cherifi, lors d’une visite effectuée au nouveau pôle urbain Ahmed Zabana à Misserghine.

Le wali a tenu, lors de sa visite, à rassurer les souscripteurs, en saluant le travail et les efforts du Ministre de l’habitat, M. Abdelwahid Temmar, à accélérer les travaux de réalisation des logements AADL. «11.000 logements AADL seront distribués en 2019, nous avons distribué 7200 en 2018 », dira le wali lors d’une visite au niveau du site, projet 3000 logements, en cours de réalisation par la société syrienne « El Bayrak ».
Sur place, un responsable de cette société a annoncé au wali qu’une mosquée d’une capacité de 1000 fideles sera réalisée comme cadeau. «Cette mosquée sera baptisée au nom de Khalid Benou El Walid et elle sera prête lors de la livraison des logements » dira t-il. Notons que le wali d’Oran, lors de sa visite, a inauguré un Cem et une école primaire au niveau du site 2700 logements qui entre dans le cadre de 35 établissements scolaires livrés ces derniers mois à Oran. Par ailleurs, le wali d’Oran a insisté sur l’avancement des travaux qui doivent se faire à un rythme soutenu, « A vous de réaliser les logements, et chaque secteur se chargera des amenés (VRD) », dira le wali au représentant de la société syrienne. En effet, chaque secteur réalisera les amenés au niveau du nouveau pôle urbain, Ahmed Zabana, comme l’eau potable, gaz, électricité et assainissement. Notons que le wali d’Oran, lors de cette visite, s’est rendu également au niveau des sites 270 logements CNEP-IMMO à Misserghine et 700 logements sociaux à Hai Rabah ainsi que le projet 500 logements sociaux à El Ançor. Mouloud Cherifi a également déposé la première pierre du projet 50 logements LPA dans sa nouvelle formule à Ain El Türck. Il est à rappeler que les oranais se sont réjouis récemment du lancement de la nouvelle formule du LPA à Oran avec l’entame des travaux du premier projet à Gdyel.
Mais beaucoup d’Oranais n’auront pas la chance d’acquérir ce type de logement quand on sait que la demande a considérablement dépassé le quota réservé pour la wilaya d’Oran. Ce quota était initialement de 2000 logements avant que le wali d’Oran Mouloud Cherifi n’œuvre auprès du Ministère de l’habitat pour qu’un autre quota de 500 logements soit octroyé pour la capitale de l’Ouest. Au niveau des daïras, la demande est grandissante. Celle d’Oran a enregistré, à elle seule, 15.000 demandes pour un quota de près de 500 logements.
Le même constat à Gdyel où près de 1500 demandes ont été déposées pour un quota de 200 logements pour la daïra. Parmi ce quota, 150 logements seront réalisés par des entrepreneurs privés et 50 logements restants au niveau du nouveau pôle urbain de Misserghine (Ahmed Zabana). Notons que la nouvelle formule du LPA a attiré un grand engouement de la part des citoyens ; dans ce cadre, le prix d’un appartement de type F2 est estimé à 250 millions de centimes, alors que le F3 coûte 350 millions de centimes et le F4 440 millions de centimes.
Le prix du mètre carré a été fixé à 50 000 DA, hors prix du foncier. Autrement dit, le prix d’un appartement en agglomération et dans quelques endroits cotés devrait coûter plus cher. Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar a annoncé récemment, la programmation de la réalisation de 50.000 nouveaux logements promotionnels aidés (LPA) en 2019. Ce quota de logements destinés à la classe moyenne, a été enregistré à l’exercice 2019, outre 70.000 unités programmées en 2018 soit un total de 120.000 logements LPA.
Il a appelé, dans ce sens, à l’accélération de la mise en œuvre de ce programme, à l’élaboration des listes des bénéficiaires et à la sélection des promoteurs qui ont fait bonne prestation lors des programmes précédents, soulignant que quelques wilayas n’ont pas encore entamé les procédures de lancement effectif du programme adopté en 2018.
Le Ministre a affirmé que la formule LPA, sous sa nouvelle forme, était venue remédier aux lacunes enregistrées au titre de l’ancienne organisation et aux conflits résultant de son application sur terrain, ajoutant que cette formule garantissait les droits des souscripteurs dans toutes les circonstances, notamment à travers la mobilisation des ressources financières par voie d’un seul canal, à savoir la Caisse nationale du logement (CNL).
Fethi Mohamed