dimanche , 17 février 2019

RHP: Résolution ou Renouvellement de l’Habitat Précaire…?

Lors d’une récente réunion consacrée à la situation des projets de plus de 10.000 logements sociaux initiés ou lancés à travers l’ensemble des daïras, le chef de l’exécutif a mis l’accent sur la nécessité de respecter les délais afin de livrer, comme annoncé, le quota de 1000 unités avant la fin de l’année en cours.
Le wali a donc appelé tous les responsables impliqués dans le secteur du logement, à se mobiliser et accentuer les efforts pour répondre aux attentes des citoyens, aussi bien en matière de logement social que pour le logement AADL où quelque 13.000 unités devraient être distribuées au courant de cette année au nouveau pôle d’habitat, Ahmed Zabana, à Misserghine.
Au cours de cette réunion, la majorité des intervenants ont explicité avoir «tout mis en œuvre pour activer la cadence des travaux et assurant que le taux d’avancement des projets répond aux délais impartis». On a appris par ailleurs, que des préparatifs sont lancés pour le relogement de 500 familles du quartier des Planteurs au courant du mois de mars et de 500 autres restantes avant le mois de Ramadhan prochain. Avec cette 2ème tranche, le quartier des Planteurs bénéficiera d’un quota de 1.000 logements supplémentaires inscrits au programme de résorption de l’habitat précaire. Il est cependant bien paradoxal, voire choquant, de constater que tous ces énormes efforts visant à éradiquer les bidonvilles à travers le relogement des occupants, demeurent entravés par la résurgence du fléau des constructions illicites qui fleurissent aux mêmes endroits. La semaine dernière, les services du secteur urbain de Sidi El Houari ont procédé à la démolition de baraques en parpaings et de plates-formes illicites fraîchement érigées, au quartier Les Planteurs. Les services de l’APC ont eu cette fois, la bonne idée de ramasser et saisir une importante quantité de matériaux de construction.
Plusieurs témoins affirment que des centaines de constructions illicites ont été construites ou plutôt reconstruites, depuis ces cinq dernières années, réduisant ainsi considérablement à la baisse les résultats escomptés dans cette lutte menée contre la prolifération de l’habitat précaire.
A l’image de ce grand projet de restructuration du vieux quartier-bidonville des Planteurs, évoqué il y a plus de quarante ans, et entamé il y a quelques années sur instruction de président de la République…

Par S.Benali