mardi , 25 septembre 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Ils ont signé des accords pour placer leurs produits aux USA</span>:<br><span style='color:red;'>Sept entreprises algériennes pionnières</span>
© APS

Ils ont signé des accords pour placer leurs produits aux USA:
Sept entreprises algériennes pionnières

L’enthousiasme du président du Conseil d’affaires Algéro-américain tient dans le fait que New Media Solutions dispose d’une plate-forme en ligne qui relie les exportateurs et les fournisseurs internationaux aux distributeurs américains. Les sept entreprises ne veulent pas rester simplement dans les vitrines, mais pénétrer réellement dans les foyers américains.

La conquête du marché américain n’est pas une entreprise facile. Mais elle n’est, non plus, pas impossible. C’est en tout cas la conviction de sept grandes compagnies algériennes qui font le pari d’une implantation dans le plus grand marché de la planète. Ainsi, les groupes Condor, les moulins de Amor Benamor, Faderco, Moussaoui Industrie, Metidji, Inotis et les Grands crus de l’ouest ont paraphé des mémorandums d’entente avec l’entreprise New Media Solutions INC, spécialisée dans les ventes en ligne aux Etats-Unis. Cet accord intervient en marge de la tenue de la semaine algérienne aux Etats Unis. Parrainés par le Ministre du Commerce, Said Djellab et le président du Conseil d’affaires Algéro-américain (USABC), Smail Chikhoune, les sept pionniers algériens devront convaincre. Car les accords signés n’ouvrent pas automatiquement les portes des ménages américains. Il faut savoir, en effet, que «New Media Solutions offrira des services de marketing à ces entreprises pour faire la promotion de leurs produits sur le marché américain», a indiqué M. Chikhoune .visiblement enthousiaste et très optimiste quant à l’aboutissement de cette initiative première du genre entre l’Algérie et les USA. L’enthousiasme du président de USABC tient dans le fait que New Media Solutions dispose d’une plate-forme en ligne qui relie les exportateurs et les fournisseurs internationaux aux distributeurs américains. C’est une sorte d’un méga marché où la visibilité des produits est garantie pour peu que le rapport qualité /prix soit attractif. «Il s’agit d’une première démarche à laquelle devrait adhérer d’autres entreprises algériennes qui souhaitent exporter vers les Etats-Unis», a expliqué M. Chikhoune.
Pour avoir toutes les chances de leur côté, les sept entreprises ont signé d’autres accords avec le cabinet d’affaires américain Gabriel J. Christian & associates. Ces mémorandums sont stratégiques au sens qu’ils vont leur permettre de disposer d’une zone sous-douane à Baltimore pour stocker leurs marchandises.
Ces signatures confirment, en tout cas, la pleine volonté des entreprises algériennes à ne pas se satisfaire de la figuration. Ils ne veulent pas rester simplement dans les vitrines, mais réellement pénétrer dans les foyers américains. Et pour cause, ils ont obtenu l’engagement du cabinet d’affaires à créer un entrepôt de stockage, dénommé «La Maison Algérie», appuyé par un showroom en sus de l’exposition des produits algériens dans des salons spécialisés.
Parmi les dirigeants d’entreprises concernées par l’opération, on retiendra la satisfaction du président du groupe Condor, Abderrahmane Benhamadi, venu prospecter de nouveaux débouchés aux Etats-Unis. Les accords que sa compagnie a signés lui font faire un grand pas dans sa stratégie à l’international. Le leader algérien de l’électroménager a testé «la réaction et l’acceptation par les consommateurs américains des produits algériens», a déclaré le patron de Condor.
M. Benhamadi n’a pas manqué de mettre en avant les capacités de son groupe, déjà présents dans de nombreux marché en Afrique et en Europe, de se déployer sur le marché américain, réputé très concurrentiel. Ce qu’il faut retenir des propos de Benhammadi ainsi que des autres chefs des six autres entreprises, c’est l’atout prix compétitif des produits algériens. D’autant plus, insistent-ils tous, qu’ils répondent aux normes internationales. «Aux Etats-Unis, nous avons un potentiel d’opportunités dans le segment climatisation, dominé par un seul opérateur japonais», a indiqué M. Benhamadi.
Il faut dire que la semaine de l’Algérie aux Etats Unis a eu ceci d’intéressant dans l’attitude des opérateurs économique nationaux présents à l’évènement, à savoir, prévoir d’ores et déjà leurs participations aux différents salons spécialisés organisés aux Etats-Unis.
Alger: Smaïl Daoudi