dimanche , 17 février 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Un dépassement dangereux serait à l’origine du drame </span>:<br><span style='color:red;'>Sept morts dans un accident à Hadjout</span>
© D.R

Un dépassement dangereux serait à l’origine du drame :
Sept morts dans un accident à Hadjout

L’enquête préliminaire entamée par les services de la Gendarmerie nationale (GN) sur l’accident survenu, dimanche matin, au niveau de la RN67 à Tipasa et ayant fait sept (07) morts et un blessé a fait ressortir que le dépassement dangereux effectué par le conducteur du minibus qui transportait les victimes, serait à l’origine de sa collision avec le bus de transport des étudiants, a indiqué à l’APS, la Chargée d’information au niveau du groupement territorial de la GN.

Dans un entretien téléphonique avec l’APS, le lieutenant Bouziane Yasmine a précisé que le dépassement dangereux effectué par le conducteur du minibus «7 places» assurant le transport de voyageurs sur de courtes distances, serait la cause « directe» de l’accident survenu, dimanche à 06h00 au niveau de la RN67, dans la région de Tamlat dans son tronçon reliant les deux communes de Hadjout et Sidi Amar, d’après le constat et les enquêtes préliminaires entamées par les mêmes services.
L’accident s’est produit lorsque le conducteur du minibus qui circulait dans le sens inverse, en provenance de la ville de Sidi Amar en direction de Hadjout, a effectué un dépassement dangereux, percutant ainsi un bus de transport des étudiants, faisant sept (07) morts sur place, parmi les passagers du véhicule, y compris le conducteur, a fait savoir le lieutenant Bouziane Yasmine qui a ajouté que le conducteur du bus transportant les étudiants et qui se dirigeait vers la ville de Sidi Amar, plus précisément vers le Centre universitaire de Tipaza, a été atteint de plusieurs blessures.
Par ailleurs, elle a qualifié l’état de santé du chauffeur de bus de transport d’étudiants de «stable», ajoutant qu’il recevait actuellement les soins nécessaires au niveau de l’hôpital de Hadjout où le wali de Tipaza, Mohamed Bouchemma s’est rendu, à la tête d’une délégation de responsables sécuritaires et civils, en vue de s’enquérir de son état de santé et de présenter ses condoléances aux familles de victimes dans la ville de Sidi Amar. Pour sa part, le directeur des Transports de la wilaya de Tipaza, Salhi Ayachi a indiqué que le minibus à bord duquel se trouvaient 7 personnes, y compris le chauffeur, et utilisé généralement dans le transport public à l’intérieur des villes ou pour effectuer de courts trajets, n’était pas inscrit sur le registre de transport comme véhicule de transport de voyageurs sur la ligne Sidi Amar-Hadjout.