samedi , 21 septembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Déterminé à marquer l’histoire de son empreinte</span>:<br><span style='color:red;'>Un Cristiano Ronaldo «monstrueux» a une fois de plus conquis l’Europe</span>
© D.R

Déterminé à marquer l’histoire de son empreinte:
Un Cristiano Ronaldo «monstrueux» a une fois de plus conquis l’Europe

Déjà quintuple Ballon d’Or et quintuple vainqueur de la Ligue des Champions, Cristiano Ronaldo, 33 ans, est encore très loin d’être rassasié.

Au contraire, le Portugais semble encore plus déterminé que jamais à marquer l’histoire de son empreinte, lui qui, depuis cet été et un départ surprise du Real Madrid, a posé ses bagages chez un autre club historique du football mondial : la Juventus Turin. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la soirée du 12 mars 2019 représentera à jamais celle de la fusion du joueur à ses nouvelles couleurs, lui qui, grâce à un triplé retentissant, a permis à la Vieille Dame de rattraper son retard face à l’Atlético de Madrid (3-0).
Une prestation de très haute volée qui, depuis mardi soir, ne cesse de faire parler, et ce partout dans le monde. L’exploit signé de la marque Cristiano Ronaldo ne saurait passer inaperçu, pas même que le moindre de ses faits et gestes depuis de nombreuses années désormais. Ainsi, c’est fort logiquement que le nom du buteur de la Juventus Turin occupe la grande majorité des unes des différents quotidiens sportifs ce mercredi, tous sous le charme de cet éternel talent.

«Il attendait un match à sa démesure pour revenir en pleine lumière»

«Ronaldo, le Biancohéros», peut-on notamment lire sur L’Equipe, qui, dans les premières lignes de son papier, ne cache pas son admiration. «Quelle pression, quel enthousiasme, quelle conviction dans ce qu’ils ont fait, et quel joueur pour mettre tout cela en lumière. La Juventus a été magnifique, du début à la fin, dans sa façon d’aborder la rencontre, de bousculer son adversaire et de l’étouffer sans arrêt», est-il écrit ensuite.
«Les Espagnols l’avaient emporté 2-0 à l’aller ? CR7 n’avait mis qu’un petit but dans la compétition cette saison ? Qu’importe. Il attendait un match à sa démesure pour revenir en pleine lumière (…) À lui seul, le quintuple Ballon d’Or a eu raison de l’une des meilleures défenses d’Europe. Une fois, deux fois, trois fois…», écrit de son côté Le Parisien, conscient d’avoir assisté à ce qui ressemble à l’avènement du quintuple Ballon d’Or en Italie, à la Juventus Turin. Néanmoins, c’est bel et bien en Espagne ainsi qu’en Italie que l’encre coule à flot pour évoquer le huitième de finale retour de mardi soir entre la Juventus Turin et les Colchoneros. «Cristiano Roi de la Champions League ! Son triplé a détruit l’Atlético de Madrid», titre en effet le quotidien ibérique AS. «Ronaldo impose sa loi», titre pour sa part Marca, qui n’hésite pas à parler de «naufrage pour l’Atlético, qui manquera donc la finale de la Ligue des Champions au Wanda».

«Un Cristiano Ronaldo légendaire est venu à bout de l’Atlético»

«Si la grande performance au Metropolitano du 20 février dernier restera dans l’esprit des spectateurs pendant longtemps, le désastre du 12 mars à Turin prendra une place de choix et sur son propre mérite, dans la galerie des horreurs du cholismo», ajoute même le quotidien espagnol, remonté contre la prestation madrilène.