dimanche , 16 juin 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Trafic de drogue  </span>:<br><span style='color:red;'>Un Go Fast stoppé à Oran et Mostaganem</span>

Trafic de drogue :
Un Go Fast stoppé à Oran et Mostaganem

Le Go Fast, ce phénomène prend de l’ampleur. Les services de la gendarmerie nationale à Oran viennent de démanteler un réseau international de trafic de drogue. Cette bande comprend 09 éléments. Dans cette opération, 47,3 kg de kif traité et des sommes d’argent en monnaie nationale et en devises ont été saisies.

Les faits de cette affaire remontent au début du mois en cours. Les enquêteurs ont exploité des informations qui leur sont parvenues. Il s’agit de la Katiba territoriale de la gendarmerie nationale d’Arzew qui a mis en œuvre un plan en collaboration avec des éléments de l’Armée nationale populaire de la 2e Région militaire. Le plan peaufiné comme dans le cadre de la lutte contre les «Go Fast français », a abouti, dés son déclenchement, à la localisation et l’interception du véhicule signalé transportant de la drogue, de Mostaganem vers Oran. Lors de la fouille du véhicule, les enquêteurs sont tombés nez à nez avec une quantité de 5,4 kg de kif traité, et ont procédé à l’arrestation de quatre éléments. Après l’extension de la compétence vers la wilaya de Mostaganem, le restant des éléments du réseau, composé de cinq membres, a été arrêté. Cette deuxième offensive a abouti à la saisie de 41,9 kg de kif traité dissimulés dans une chambre dans le garage d’un suspect.
Une opération qui a permis la saisie des sommes de plus de 1.350.000 DA, de 1.0760 euros et de 150 dollars ainsi que celle de six véhicules et des armes blanches. Les prévenus dont un ressortissant africain, ont été présentés devant la justice. Le trafic de drogue n’est plus un simple fait divers vu les saisies de plus en plus importantes. Les bilans sont révélateurs d’un mal qui prend des proportions alarmantes. Plus de 8,5 tonnes de résine de cannabis ont été saisies en Algérie durant le premier trimestre de l’année 2019, en hausse de 18,26 % par rapport à la même période de l`année 2018, selon un bilan de l`Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT).
Au total, 8.547,016 kg de résine de cannabis ont été saisis durant le premier trimestre de l’année 2019, dont 44,14% dans la région ouest du pays», a précisé l`Office se référant au bilan des services de lutte contre les stupéfiants (Gendarmerie, police et Douanes). S`agissant des drogues dures, la quantité de cocaïne saisie a augmenté, passant de 1.185,540 grammes au premier trimestre de l’année 2018 à 30.205,074 grammes à la même période de 2019, soit une hausse de 25.407%, selon le même bilan.
En revanche, la quantité d`héroïne saisie a baissé de 93,71%, passant de 17,459 grammes à 1,099 grammes durant la même période de référence. Quant aux substances psychotropes, le bilan relève une augmentation de 28% des quantités saisies, passant de 416.715 à 533.710 comprimés durant cette même période. Selon les chiffres avancés par les services concernés, 11.529 individus ont été impliqués dans des affaires liées à la drogue, en baisse de 14,41%, dont 59 étrangers, selon le même bilan qui fait état de 334 personnes en fuite. Les données de l`ONLDT révèlent également que parmi les personnes impliquées, 2.511 sont des trafiquants alors que 5.022 sont des usagers de résine de cannabis et que 2.224 sont des trafiquants de psychotropes et 1.636 autres en sont des usagers.
S`agissant du trafic des drogues dures, il concerne 74 trafiquants et 27 usagers de cocaïne et 12 trafiquants et 11 usagers d`héroïne.
Durant le premier trimestre de l`année en cours, 8.849 affaires ont été traitées contre 10.416 affaires à la même période de l’année 2018, soit une baisse de 15,04%. Sur le total des 8.849 affaires traitées, 2.742 sont liées au trafic illicite de la drogue, 6.099 autres affaires relatives à la détention et à l`usage de drogue, et 8 affaires liées à la culture de cannabis.
Mohamed Aissaoui