mercredi , 24 juillet 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Club amateur «Sidi Moussa» Oran | Plongée</span>:<br><span style='color:red;'>Un hymne à la nature</span>

Club amateur «Sidi Moussa» Oran | Plongée:
Un hymne à la nature

Créé en 2014 et présidé par un pionnier de la natation en l’occurrence, Hadj Benaboura Mohamed (ex-Moudjahed –EX-DJS et ex-Vice-président de l’APW), auteur de neuf livres se rapportant à la lutte armée, il fut surtout le créateur de la ligue de natation où ont émergé de grands champions.

L’appellation «Sidi Moussa» n’est pas fortuite car, au cours des années cinquante et sous le joug colonial au niveau de la bourgade de Sidi Moussa (Kristel), les jeunes appelés du service militaire, se sont révoltés en refusant d’être incorporés. Pour l’anecdote «Sidi Moussa» fut baptisée «la tâche noire» car la soif de liberté a donné à ces jeunes une prise de conscience et un courage inattendu. Le club est domicilié à Saint Antoine, il englobe diverses activités (plongée sous-marine – apnée sportive –chasse sous-marine – randonnée écologique Kayak -photo sous-marine et tir sur cible). 45 adhérents participent aux différentes activités. Le Vice-président Mr Amster Brahim épaule Hadj Mohamed Benaboura malgré le poids de l’âge. En raison de l’absence de bassin à Oran, les entraînements se déroulent à Boutlélis (éloignement –risque –transport…) Le cadet des Benaboura, Ahmed, occupe des fonctions techniques grâce à son auto-formation en France (moniteur fédéral d’apnée, juge international d’apnée –P3 en plongée sous-marine). C’est lui qui fut à l’origine de la vulgarisation du tir sur cible ramené de France. C’est le seul initiateur de cette discipline au niveau national. D’ailleurs, grâce à ses compétences, la Fédération (FASSAS), a organisé le 28 décembre dernier, le premier challenge national de tir sur cible à Boutlélis et en présence de cinq wilayates (Tipaza-Chlef- Mostaganem- Bejaia et Oran). La compétition comprenait le Biathlon et le tir de précision et fut organisée par la FASSAS, en collaboration avec la LOSSAS et le club de Sidi Moussa. Le vœu de Ahmed, serait que cette nouvelle discipline soit incluse dans le programme des futurs jeux méditerranéens de 2021 qu’Oran aura l’honneur d’abriter. Le club diversifie ses activités, ainsi, le 7 février il va donner le sourire à 20 orphelins de St Hubert en leur faisant un baptême de plongée en piscine et en leur offrant des cadeaux. Des sorties sont prévues à CAP Rousseau dans le but de la préservation de l’environnement. Cette première randonnée écologique à Oran, permet aux jeunes de prendre conscience des dangers qui guettent l’environnement. Ils feront la collecte des déchets. Pour les motiver, des récompenses seront offertes aux volontaires qui ramassent le maximum de déchets qui perturbent l’environnement. Les slogans retenus pour cette initiative, seront «ENTA TOUASSAKH OUA ANA ENNAKI».
M.Ouadah