lundi , 19 novembre 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Rencontre sur la formation professionnelle et l’Apport des Entreprises suisses</span>:<br><span style='color:red;'>Un modèle gagnant !</span>
© Illustration

Rencontre sur la formation professionnelle et l’Apport des Entreprises suisses:
Un modèle gagnant !

L’Ambassade de Suisse et le Club d’Affaires algéro-suisse, organisent une rencontre sur l’apport des entreprises dans la formation professionnelle le mercredi 27 juin 2018. La Suisse partagera l’expérience de son modèle de formation professionnelle.

Un panel de haut niveau composé d’un représentant du ministère de la Formation et de l’enseignement professionnels, des représentants des entreprises des deux pays ainsi que d’un représentant de l’Ecole Supérieure d’Hôtellerie et de Restauration d’Alger, échangera avec le public d’entrepreneurs et de professionnels sur «l’apport des entreprises à la formation professionnelle»: l’implication active des entreprises dans la formation professionnelle est une situation «win win»: en Suisse elle contribue à l’un des taux de chômage les plus bas au monde (3%). La rencontre se terminera avec une plateforme «business to business» entre les intervenants et les invités.
À noter que deux tiers des jeunes en Suisse optent pour une formation professionnelle initiale avec un choix entre près de 230 formations en apprentissage. Ce modèle suisse, prend en compte les capacités et les souhaits des jeunes et implique une forte orientation vers le marché du travail: Les formations proposées, correspondent à ses besoins. De plus, des formations et des procédures de qualifications nationales permettent de suivre ultérieurement des études dans une Haute Ecole de niveau universitaire: la formation professionnelle n’est pas une voie de garage !
La formation professionnelle est une tâche commune des autorités et des organisations du secteur privé et cela contribue à sa haute qualité. Le système dual de formation professionnelle est caractérisé par l’alternance entre théorie et pratique, entre l’école professionnelle et l’entreprise.
Le secteur privé est de loin le partenaire le plus important et qui apporte le plus de ressources au modèle suisse. Ses représentants sont chargés de définir et de mettre à jour en permanence, le contenu des compétences. Les entreprises proposent des places d’apprentissage aux jeunes et couvrent la partie pratique de la formation.
Les entreprises suisses en Algérie, sont actives dans la formation et prêtes à partager leur expérience alors que l’Algérie développe son système de formation professionnelle.
Concernant le Club d’Affaires algéro-suisse, il a été créé en avril 2018 et a pour objectif de dynamiser et promouvoir les échanges économiques entre la Suisse et l’Algérie? Soutenir la mise en contact entre les entreprises suisses et les entités économiques en Algérie? partager l’expérience des membres du Club avec les entreprises suisses nouvellement installées ou intéressées à investir en Algérie et? Encourager la formation professionnelle et la coopération entre la Suisse et l’Algérie.
À souligner, que cette rencontre se tiendra en présence du ministre de la formation et de l’enseignement professionnels, M. Mohamed Mebarki, l’Ambassadeur de Suisse, Mme Muriel Berset Kohen, la Présidente du Club d’Affaires algéro- suisse, Mme Leila Aimouche, ainsi que des chefs d’entreprises suisses et algériennes qui s’impliquent dans la formation professionnelle. M. Nicola Bürgisser, député au Grand Conseil du Canton de Fribourg en Suisse et professeur à l’école de formation professionnelle, présentera le modèle suisse.
Alger: Noreddine Oumessaoud