vendredi , 6 décembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Applicable dans trois wilayas pilotes</span>:<br><span style='color:red;'>Un nouveau système de collecte des statistiques sur les quantités de poisson pêchées</span>
© D.R

Applicable dans trois wilayas pilotes:
Un nouveau système de collecte des statistiques sur les quantités de poisson pêchées

Un nouveau système de collecte des statistiques sur les quantités de poisson pêchées est en cours d’élaboration au niveau de trois wilayas pilotes, celles d’Oran, Skikda et Annaba, a-t-on appris, lundi, du chef de ce projet.

Baptisé «SSPAL» (système des statistiques de la pêche en Algérie), cet outil vise à assurer une meilleure fiabilité des données collectées sur les captures halieutiques. Ce logiciel de collecte de données a été fourni par la FAO (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), et sera mis en £uvre dans le cadre de l’application du Programme d’appui à la diversification de l’économie pour le développement des activités de la pêche et de l’aquaculture (DIVECO 2), financé par l’Union européenne. «Il s’agit de doter les chargés de la collecte d’informations au niveau des ports de pêche de ce logiciel (SSPAL), connecté via internet, qui leur permettra de saisir au quotidien les données sur les quantités du poisson pêchées», a indiqué à l’APS le chef de ce projet, sous-directeur des systèmes d’information au niveau du ministère de l’agriculture, du développement rural et de la pêche, Ahmed Badani. En mission à Oran pour superviser la mise en place du SSPAL en collaboration avec la direction de la pêche, ce responsable a indiqué que la prochaine étape, après l’acquisition du matériel informatique nécessaire, portera sur la formation du personnel chargé de la collecte d’informations. Le cycle de formation démarrera prochainement, a-t-il ajouté. «Il est prévu de généraliser ce système sur tous les ports de pêche du territoire national avant la fin de l’année 2017», a-t-il encore précisé, tout en notant que l’objectif est d’assurer une meilleure fiabilité des données collectées pour une gestion rationnelle et durable de la ressource halieutique. «Ce système va nous permettre de définir les quantités du poisson pêchées, des données non disponibles à l’heure actuelle. Ces données nous permettront de suivre l’exploitation des ressources halieutiques et de prendre les mesures adéquates pour sa rationalisation», a souligné Ahmed Badani, précisant que ce système est basé sur l’échantillonnage, car, il est quasiment impossible de suivre toutes les embarcation, une flotte estimée à plus de 5.000 bateaux de pêche au niveau national. Le programme «Diveco 2» est financé par l’Union européenne à hauteur de 15 millions d’euros et mis en £uvre par le Ministère de l’agriculture, du développement rural et de la pêche. L’objectif de l’Algérie, via le Plan national de développement de la pêche et de l’aquaculture (Aquapèche 2020) et du «Diveco 2» est d’atteindre une production aquacole de 100 000 tonnes de poissons, contre 5.000 tonnes actuellement Le renforcement de la pêche artisanale, le lancement du pescatourisme, la mise en place d’un Système d’information, sont, entre autres, des axes à concrétiser dans ce cadre .