lundi , 16 décembre 2019

...:
Un premier pas dans le bon sens

Les choses semblent s’accélérer et pousser vers cette sortie de crise que les Algériens appellent de tous leurs vœux, en espérant que les mécanismes qui seront mis en place répondront aux attentes des revendications exprimées par le peuple qui occupe les rues depuis maintenant prés de 5 mois. C’est du moins ce que laisse entendre clairement le communiqué de ce jeudi de la présidence qui a positivement reçu les propositions de la société civile représentée par le Forum de la société civile pour le changement qui avait, pour rappel, proposé les noms de 13 personnalités qui auraient à accompagner le dialogue auquel avait appelé le 3 juillet le chef de l’Etat. « Le chef de l’Etat a pris connaissance du contenu de la communication faite, hier, 17 juillet 2019, par le +Forum de la société civile pour le changement+ et considère qu’il s’agit d’un pas positif dans le sens de la concrétisation de la démarche proposée par l’Etat ».
Mais la présidence a, d’autre part, tenu à rappeler que l’idée doit être approfondie et bénéficié du consensus le plus large, estimant que cette proposition est « de nature à servir de base pour la constitution du panel de personnalités nationales appelées à mener le processus de facilitation du dialogue ». Mais ce qui reste le plus important à retenir, c’est de voir cette idée de dialogue prendre son cours et gagner de grandes franges de la société algérienne, qui reste convaincue que c’est là le meilleur chemin possible pour engager un début de sortie de crise.
Une idée qui, malheureusement, continue d’être critiquée par certaines parties qui à se demander si elles ne se plaisent pas dans cette situation de blocage qu’elles veulent voir s’installer éternellement, même si cela est clairement contre les intérêts du peuple et du pays.
Aujourd’hui que les intentions sont sincères et résolues de la part de la présidence de permettre une organisation des plus propres des prochaines élections présidentielles, en décidant de se mettre en dehors de toutes les étapes de cette organisation, il s’agit aux vrais patriotes de ce pays de s’engager dans ce processus unique dans l’histoire de notre pays et qui constitue une première victoire concrète du hirak qui reste toujours mobilisé pour suivre le cours de cette nouvelle étape qui permettra à l’Algérie de mettre en place la première pierre de cette nouvelle République à laquelle aspire tout un peuple.

Par Abdelmadjid Blidi