vendredi , 23 août 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Football</span>:<br><span style='color:red;'>«Un rêve», la presse espagnole s’enflamme après la signature de Fekir au Betis</span>
© D.R

Football:
«Un rêve», la presse espagnole s’enflamme après la signature de Fekir au Betis

Nabil Fekir s’est engagé lundi soir pour quatre ans avec le Betis Séville, pour un montant de 19,75 millions d’euros, hors bonus. Si tous les titres espagnols ne s’intéressent pas au transfert du champion du monde, ceux qui le font sont très enthousiastes à l’idée de le voir en Andalousie.

Une page se tourne… A 26 ans, Nabil Fekir a quitté lundi pour la première fois le championnat de France, afin de s’engager pour quatre ans avec le Betis Séville, pour près de 20 millions d’euros, hors bonus. Si le départ du capitaine de l’OL va forcément laisser un petit vide en Ligue 1, son arrivée est en revanche vécue comme une bonne chose de l’autre côté des Pyrénées. Notamment par les médias locaux…
«Un renfort remarquable pour une équipe qui veut retrouver l’Europe»
«Un rêve devenu réalité», titre ainsi le Diario de Sevilla sur son site internet. «L’attaquant sera accompagné de son frère Yassin – qui devrait en principe évoluer avec la réserve – et va devenir le joueur le mieux payé de l’équipe, avec des émoluments estimés à 6,5 millions d’euros par saison», note le journal, qui ne s’en offusque pas. «Avec l’arrivée de Fekir, le Betis gagne en créativité, en qualité technique», poursuit-il en reprenant des termes du communiqué du club, et en rappelant les performances du milieu offensif sous le maillot de l’OL et des Bleus.
La version andalouse du journal ABC est sur le même ton, évoquant «un transfert impensable que le Betis a rendu possible». «Nabil Fekir est la plus grosse signature du Betis de ces dernières années. Une opération inimaginable que le club a su réaliser, répète le quotidien. […] C’est un renfort remarquable pour une équipe qui veut retrouver l’Europe sous les ordres de Rubi.» Et le titre de saluer la bonne opération financière du club, alors que Fekir avait failli signer à Liverpool pour 65 millions, soit plus de trois fois plus cher, l’été dernier.
«L’un des meilleurs joueurs de Ligue 1 de ce siècle»
A Madrid, As fait un long papier sur la manière dont joue Nabil Fekir, et sur son évolution depuis ses débuts en pro. Si le journal note que sa blessure au genou a été un tournant dans sa carrière, et que le Français n’a plus été tout à fait le même joueur depuis, le bilan se veut très positif. «La signature de Fekir au Betis est une révolution pour la Liga, assure As. Malgré une dernière saison faite de hauts et de bas, le Franco-algérien est l’un des plus grands talents du championnat de France. […] Nabil Fekir est de ces joueurs qui font lever des tribunes, et pour lesquels on achète son billet. Il est sans doute l’un des meilleurs éléments de Ligue 1 de ce siècle, compétition qui a pourtant vu passer Ronaldinho, Giuly, Benzema, Juninho, Hazard, Ousmane Dembélé ou Mbappé.»
Finalement, c’est la presse catalane, pro-Barça, qui semble être la plus indifférente à ce transfert. Même si Fekir apparaît discrètement en Une de Mundo Deportivo, le journal, tout comme son concurrent Sport, se contente de relayer le communiqué du Betis et de donner les chiffres, de manière très factuelle.