jeudi , 21 novembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Centre anti-cancer de Haï Bouamama</span>:<br><span style='color:red;'>Une campagne de collecte du sang au profit des enfants cancéreux</span>
© D.R

Centre anti-cancer de Haï Bouamama:
Une campagne de collecte du sang au profit des enfants cancéreux

Une campagne de collecte du sang au profit des enfants cancéreux du centre anti cancer Emir Abdelkader à Haï Bouamama (El Hassi), sera organisée ce mercredi par la commune de Misserghine en partenariat avec la direction de la Santé, a-t-on appris de sources autorisées.

Cette campagne ne concerne pas uniquement les employés de cette collectivité locale, mais elle est ouverte à tous les citoyens volontaires et les associations caritatives. L’organisation de cette campagne intervient à un moment où des enfants cancéreux souffrent d’une pénurie en sang et notamment les plaquettes sanguines.
Une baisse du nombre de plaquettes (thrombopénie), indispensables à la coagulation du sang, augmente le risque d’hématomes et de saignements chez les enfants sous traitement anti-cancer. Les médicaments de chimiothérapie ont souvent des effets secondaires sur le sang et la moelle osseuse.
Les effets secondaires de la chimiothérapie sont variables selon les médicaments utilisés, les dosages et les personnes (chacun réagit différemment au traitement). Ils peuvent également varier d’une cure de chimiothérapie à l’autre. Parmi ces effets secondaires, on peut citer la baisse du nombre de globules blancs (leucopénie), en particulier des polynucléaires neutrophiles (neutropénie) ou des lymphocytes (lymphopénie).
Cette baisse entraîne un risque accru d’infections car les moyens de défense du corps sont réduits et survient, en général (selon le type de médicaments), entre le 8ème et le 12ème jour qui suit la chimiothérapie. Les enfants peuvent aussi souffrir d’une baisse des globules rouges (anémie) qui servent à acheminer l’oxygène dans tout le corps. L’anémie se manifeste principalement par une pâleur et une fatigue qui ne s’atténuent pas avec le repos.
H.Maalem