lundi , 22 juillet 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Dilapidation du foncier forestier</span>:<br><span style='color:red;'>Une moyenne de 3000 affaires/an devant la justice</span>
© D.R

Dilapidation du foncier forestier:
Une moyenne de 3000 affaires/an devant la justice

Une moyenne de 3000 affaires relatives à la dilapidation du foncier forestier sont portées annuellement devant la justice à l’échelle nationale, a révélé mardi à Chlef le directeur général des Forêts, Mahmoudi Ali.

«Ce phénomène est particulièrement patent dans les régions du littoral», a souligné M. Mahmoudi en réponse à des questions des journalistes à propos de la dilapidation du foncier forestier, faisant part d’une «moyenne de 3000 affaires/an portées devant la justice», qui a statué, dans une majorité d’entre elles (affaires), en «faveur de la Direction générale des forêts (DGF)», a-t-il assuré. Il a, à ce titre, recommandé de «sensibiliser et d’ancrer chez les citoyens une culture de non agression et de persévération de l’espace forestier», tout en affirmant la «disponibilité, en toutes circonstances, des agents des forêts à protéger la ressource forestière». Sur un autre plan, le DGF a fait part du reboisement d’une superficie globale de 880.000 ha, dans le cadre du Plan national de reboisement mis en œuvre entre 2000 et 2018, dans l’attente de l’affectation d’autres programmes à cette opération, à l’avenir, a-t-il signalé. Il a aussi souligné l’importance des décisions prises lors du conseil interministériel relatives au renforcement des capacités opérationnelles des services de la Protection civile et de la Direction générale des Forêts, concernant les feux de forêt. M.Mahmoudi a annoncé, à ce titre, la mise en service attendue pour «les prochains mois» de 10 nouvelles colonnes mobiles, qui s’ajouteront à une dizaine d’autres actuellement opérationnelles à travers le pays. Le directeur général des forêts est arrivé dans la matinée à Chlef, où il a procédé à l’installation de la colonne mobile de lutte contre les feux de forêts, devant assurer la couverture de trois wilayas (Chlef, Tipasa et Tissemssilt). Il s’est ensuite rendu au département des forêts de Ténés, avant une inspection des dégâts occasionnés par les feux dans la région côtière de Oued L’kseb.