mercredi , 11 décembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Ligue Une | 27ème journée/USM Bel Abbés 3 – O. Médéa 0</span>:<br><span style='color:red;'>Une nette victoire et une place de dauphin</span>
© Ouest Tribune

Ligue Une | 27ème journée/USM Bel Abbés 3 – O. Médéa 0:
Une nette victoire et une place de dauphin

Comme ce fut attendu, les camarades du capitaine Sidhoum ont répondu à leur manière, aux accusations de leur président El Hennani, avec cette large et belle victoire, de trois à zéro. On pouvait lire ‘Hennani dégage’ dans une banderole, dans le virage gauche des gradins et des slogans criés, pour un départ du président.

Revenons à la joute, qui a été séduisante, malgré la période de fin de saison. Dès le coup d’envoi de Bekouassa, les visiteurs ont séduit par leur jeu, et cela avec certains éléments de l’équipe réserve, alignés par l’ex joueur et entraineur de l’USMNA, Ahmed Slimani.
Ce dernier et comme il nous l’avait annoncé, quelques minutes avant le coup d’envoi : « L’USMBA possède le meilleur milieu de terrain de la Ligue Une, et j’ai recommandé à mes joueurs de prendre en considération ce facteur, ainsi que miser sur l’arrière droit local, qui est le point faible de l’équipe adverse. » Ce qui fut suivi par ses protégés, tout au long de la première période. Le capitaine de l’OM, Addadi lança un missile, qui buta sur la transversale de Ghoul, à dix minutes de jeu. Il a fallu attendre la 43’, pour enfin voir la première alerte des gars de la Mekerra, sur un tir tendu de Sidhoum frôlant la lucarne. Puis à la dernière minute, de cette première mi-temps, et sur une belle action de Tabti et Zouari, Bouguelmouna est servi, mais rata son face à face, avec le gardien Saâdi. Les deux équipes regagnèrent les vestiaires avec ce nul vierge.
Après la pause, les données ont vite changé, et ce sont les locaux qui se montrèrent plus menaçants. L’ouverture du score ne tarda pas, puisqu’à la 58’, un corner botté par Zouari trouva la tête de l’avant-centre, Bouguelmouna qui trompa Saâdi. A la 71’de jeu, coaching gagnant de Chérif El Ouazzani, sur une action menée par Bouguelmouna qui sert un caviar au remplaçant, Chetal. Ce dernier doubla la mise sur un tir appliqué. Trois minutes plus tard, Bouguelmouna place un tir cadré, et le gardien Saâdi sort difficilement en corner. Banouh, du côté de l’Olympique, d’une frappe sèche oblige Ghoul à la parade. Enfin, la cerise sur le gâteau est signée, par le Sa?di Zouari, qui a inscrit un but à la Del Piero, clôturant le score, avec un trois à zéro. Une réponse décodée au président, et surtout, une place de dauphin bien méritée.

B. Didéne