mardi , 20 août 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Des produits alimentaires douteux exposés et mis en vente </span>:<br><span style='color:red;'>Une situation qui empire au cours du mois sacré du Ramadhan</span>
© D.R

Des produits alimentaires douteux exposés et mis en vente :
Une situation qui empire au cours du mois sacré du Ramadhan

Malgré les appels lancés par les ministères du Commerce et de la Santé, à l’adresse des commerçants pour ne pas exposer au soleil les produits alimentaires et d’observer un minimum d’hygiène, Plusieurs de ces derniers continuent à agir selon leur humeur. Les vendeurs de pâtisserie orientale mettent en vente leurs produits au niveau de tables de fortune au niveau des marchés de quartier.

Une situation qui empire au courant de ce mois de Ramadhan. Les commerçants d’eau minérale, boissons gazeuses, produits laitiers et œufs exposent leurs marchandises sur des tables de fortune en plein soleil. Plus d’une fois, les départements de la Santé et du Commerce ont interdit formellement l’exposition, le stockage et transport de ces produits sous le soleil, parce qu’ils présentent un réel danger pour la santé des consommateurs.
« L’exposition au soleil des bouteilles en plastique agit sur les composants des boissons qui libèrent des produits toxiques néfastes. «Des analyses démontrent que sous le soleil, les produits chimiques, exposés à la chaleur, mutent en produits toxiques, néfastes pour la santé, pouvant même provoquer des maladies graves ».
Toutefois, ces appels restent sans échos. Pire encore, des jus douteux sont exposés à la vente dans des bouteilles d’eau minérale ou autres récupérées. Le fameux « cherbet » citronnade, préparé dans des conditions obscures et exposé à la vente dans des sachets en plastique et en plein soleil. On ignore comment ces boissons dites rafraichissantes sont préparées. Certains citoyens et malgré toutes les mise en garde, continuent de consommer de pareils produits vu les prix alléchants qui sont affichés, ne se doutant pas un instant qu’une seule bouchée de pâtisserie orientale fabriquée dans des conditions douteuses, pourrait leur être lourde de conséquences. Rappelons que lors du mois sacré du Ramadhan de l’année passée, on avait enregistré dix-sept cas d’intoxication alimentaire, la première semaine du mois de Ramadhan, dans la wilaya d’Oran pour consommation de jus de citron « Cherbet » dont l’origine du produit reste un mystère.
F.Abdelkrim