mercredi , 22 janvier 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Suite au report de la 14ème journée</span>:<br><span style='color:red;'>Une trêve malaisée pour l’ASMO</span>

Suite au report de la 14ème journée:
Une trêve malaisée pour l’ASMO

Le report de la 14ème journée du championnat de ligue Deux, n’arrange par les asémistes qui sont sur une courbe ascendante.

En effet, les Vert et Blanc d’El Djemia qui ont bien préparé le match en déplacement face à l’Arbâa, vont donc devoir attendre jusqu’au 14 décembre pour livrer leur match de la 14ème journée et redoutent cette cassure. Les camarades de Boutiche, voulaient maintenir la dynamique des bons résultats pour enchaîner avec une victoire contre le RCA. Ils étaient décidés d’aller chercher le meilleur résultat possible et prouver leur bonne santé. Les deux semaines de repos risquent de perturber l’état d’esprit des joueurs et même à les pousser à revendiquer leurs salaires impayés. Le staff technique, songe à programmer une joute amicale au cours de la semaine, pour meubler cette mini-trêve forcée. Même les inconditionnels d’El Djemia, n’ont pas été du reste, puisqu’ils se sont organisés en conséquence pour effectuer le déplacement à l’Arbâa, pour encourager leur équipe favorite. Cette rencontre est importante pour les Vert et Blanc asémistes qui veulent consolider leur position, voire améliorer leur position au classement général, tout en caressant l’espoir de se mettre au pied du podium. Louafi Salem, tracassé par ce report, est dans l’embarras pour trouver des palliatifs à ces imprévus. Le coach asémiste, a vu son programme chamboulé par ce report, surtout que la décision de la ligue nationale est tombée peu de temps avant de livrer la rencontre face au RCA. Le technicien oranais devrait par conséquence, refaire son programme de préparation pour veiller sur la forme de sa troupe durant cet arrêt, notamment sur le plan physique. Le coach asémiste est conscient de l’importance du prochain déplacement sur le terrain de l’Arbâa qui exige une bonne préparation sur tous les plans. Par ailleurs, au regard de leurs problèmes financiers, les joueurs sont lassés en raison de leurs déboires depuis l’entame de la saison. La formation de Medina Jadida qui souhaite ardemment accéder cette saison au palier supérieur, risque fort un départ massif de joueurs lors du prochain mercato hivernal. Certains éléments, ont carrément décidé de quitter le club, mais par contre d’autres accordent un délai aux dirigeants pour que leur situation financière soit réglée, sinon ils menacent de saisir la CNLR pour obtenir leur libération. Positionnée à la 5ème place au classement général, l’ASMO veut saisir l’opportunité d’accéder cette saison, mais pour cela, il est plus que jamais nécessaire de régulariser la situation financière des joueurs.

B.Sadek