mardi , 20 octobre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Un phénomène qui prend de l’ampleur</span>:<br><span style='color:red;'>143 affaires de cybercriminalité traitées par les gendarmes en 2019</span>
© D.R

Un phénomène qui prend de l’ampleur:
143 affaires de cybercriminalité traitées par les gendarmes en 2019

Selon des chiffres présentés par le groupement de la gendarmerie d’Oran qui venait de dresser son bilan pour 2019, on constatera suivant l’intervention des spécialistes dans le traitement de ces affaires, que le nombre de ces dernières sont en augmentation et qu’elles touchent différents domaines.

Ce sont 143 affaires de cybercriminalité qui ont été traitées en 2019 dont 4 se rapportant à l’apologie au terrorisme. Selon les déclarations de ce même corps sécuritaire, il s’agit d’affaires où les suspects utilisent différentes applications et réseaux sociaux pour entrer en contact sachant que certains de ces mis en cause se trouvent à l’étranger. Suivant de près les pages de ces réseaux sociaux qui sont parfois suspects, les éléments sécuritaires qui parfois agissent sur informations, parviennent à les localiser et les identifier avant de les arrêter, sachant que plus de la moitié de ces affaires sont liées au chantage et à la diffamation et atteintes à la vie privée. Le plus grave étant le chantage fait aux jeunes à l’aide de photos compromettantes ; il s’agit là d’affaires de mœurs où les mis en cause, pour que leurs victimes gardent le silence, les prennent en photos. Un véritable chantage s’opère sur les comptes sociaux. D’un autre côté, le cybercrime touche également l’arnaque et les affaires de trafic de stupéfiants et l’émigration clandestine. Sur ce dernier point, on notera que parfois les mis en cause agissent outre-mer et tissent un vrai réseau avec des éléments installés en Algérie. Ainsi, ils font miroiter aux milliers de jeunes un cadre de vie inespéré à l’étranger et leur proposent ainsi de les aider à faire cette traversée clandestine moyennant de forte sommes d’argent. Plusieurs affaires de ce genre ont été traitées par les tribunaux. Lors de ce même bilan, reviendront également des affaires liées au trafic de grandes quantités de kif traité, entre résine de cannabis et drogue, ces chiffres ne cessent d’augmenter. Concernant les accidents de la circulation en 2019, ce sont 142 accidents qui ont été enregistrés dont 45 mortels. Quant au nombre de personnes décédées, on comptera 61, 215 personnes seront blessées. Quant aux principales causes, le facteur humain vient en tête avec 105 cas dont 15 se rapportent aux piétons. Les conducteurs ne respectent pas le minimum du code de la route ; entre la conduite en état d’ivresse ou l’excès de vitesse et l’utilisation du téléphone, la liste reste longue. Un autre problème a été soulevé lors de cette rencontre, le vol de cuivre et d’aluminium. Ainsi, 26 affaires ont été enregistrées durant l’année passée, 26 personnes ont été interpellées et 2 685 mètres de cuivre et 22 647,5 kg de cuivre ont été saisis en plus de 7 870 kg de déchets de cuivre et 300 kg de déchets d’aluminium.
F.Abdelkrim