mardi , 19 octobre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>SEOR</span>:<br><span style='color:red;'>205 km du réseau d’alimentation en eau potable à Oran sont vétustes</span>
Ph. OT / Adda

SEOR:
205 km du réseau d’alimentation en eau potable à Oran sont vétustes

Quelque 205 kilomètres du réseau d’alimentation en eau potable (AEP) à Oran sont vétustes et leur rénovation nécessitent une enveloppe financière de l”ordre de 2.5 milliards de DA, a déclaré mercredi le Directeur général de la Société de l’eau et de l’assainissement d’Oran (SEOR), Oussama Helaili.

Lors d’une rencontre avec la société civile, organisée par la SEOR pour sensibiliser la population sur différents sujets concernant la distribution de l’eau potable, M. Helaili a fait savoir que plus de 205 km sur les 3.000 km qui constituent le réseau sont vétustes, ce qui cause des problèmes dans l’alimentation de la population en eau potable dans plusieurs zones. «Lorsque le réseau est vétuste, nous sommes obligés de baisser la pression pour éviter les éclatements», at- il expliqué, soulignant que la baisse de pression fait que l’eau n’arrive pas dans les auteurs. «La rénovation du réseau exige 2.5 milliards de dinars. Pour le moment, la SEOR n’a pu obtenir que 100 millions de DA, attribués par la wilaya d’Oran», at- il affirmé, signalant que cette enveloppe a été dédiée à une opération en cours de réalisation pour la réhabilitation du réseau au niveau de neuf (9) secteurs urbains prioritaires, soit plus de 16 km à Oran, Es-Sénia, Bir El Djir, Oued Tlélat, Gdyel, Boutelilis, Arzew, Ain Turck et Bethioua. D’autre part, le Dg de la SEOR a indiqué que les créances de l’entreprise dépassent 5.8 milliards de dinars. Pas moins de 67% des créances sont détenues auprès des citoyens, 26% auprès des administrations et des commerces et 7% auprès des industriels, a-t-il précisé. Pour sa part, le directeur commercial de la SEOR, Abdallah Medjahed, a fait remarquer que 42% des créanciers n’ont pas payé leurs factures depuis plus de 8 ans, 15% depuis 5 à 8 ans, 12% depuis 3 à 5 ans. S’agissant de l’approvisionnement en eau potable, la SEOR continue d’appliquer le programme d’un jour sur deux pour 88% de la population et un jour sur trois pour les 12% restants jusqu’à l’amélioration de la production et la compression du déficit qui se situe entre 100.000 et 120.000 m3, selon son Directeur général.

Répondre