lundi , 18 janvier 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Le wali d’Oran, Djari Messaoud</span>:<br><span style='color:red;'>23000 logements à distribuer le premier semestre prochain</span>

Le wali d’Oran, Djari Messaoud:
23000 logements à distribuer le premier semestre prochain

Riche en matière d’annonces a été la sortie effectuée jeudi par le wali d’Oran, Djari Messaoud, ce dernier ayant inspecté le projet du logement dans le nouveau pole urbain de Oued Tlélat.

Sur les lieux, le wali a fait état de plusieurs déclarations en annonçant la distribution, dans les tous prochains mois, d’un important lot d’habitations. «23.000 logements publics locatifs seront distribués», a affirmé Messaoud Djari expliquant que «l’opération se poursuivra jusqu’à la fin du premier trimestre de l’année prochaine, 2021». Dans ces opérations, le wali a fait état du programme de «distribution de plusieurs milliers d’habitations en deux importantes phases», la première, a-t-il souligné, comprend «la distribution de 10 000 habitations à la fin du premier trimestre tandis que la seconde, comprenant 13 000 logements, aura lieu le mois de juin de l’année prochaine.
«Ces habitations sont destinées aux occupants des habitations précaires et des bidonvilles», a fait savoir le wali expliquant que «les bénéficiaires ont été recensés». Dans ce sillage, les commissions des daïras se sont mises à l’étude des dossiers et des enquêtes devant aboutir à l’élaboration des listes nominatives des bénéficiaires de ces habitations », avouant par la même les lacunes ayant marqué la concrétisation de ces programmes. Il s’agit selon le wali «du retard et une grande lenteur dans quelques chantiers», dévoilant à l’occasion son programme d’action, celui portant essentiellement sur le suivi rigoureux des chantiers. «Nous suivrons quotidiennement les projets jusqu’au délai prévu de réception », a-t-il souligné tout en mettant l’accent «sur la livraison de ce programme dans les délais prévus». «Au cas contraire, la wilaya d’Oran va prendre les dispositions s’imposant à savoir l’application des mesures administratives à l’encontre des promoteurs retardataires, soit par la résiliation des contrats ou par le paiement de pénalités, en raison des retards enregistrés dans le domaine de l’aménagement extérieur», a mis en garde Djari Messaoud, celui-ci a, sur le champ été catégorique en invitant la direction de l’Opgi «à élaborer des rapports journaliers sur l’avancement des travaux des projets de logements».
La même source a dans un autre chapitre ordonné la relance des projets à l’arrêt en les confiant à plusieurs entreprises» et mis l’accent sur «l’accélération de l’achèvement des travaux tout en livrant les projets dans les délais». À Oued Tlélat, pas moins de 87 00 logements publics locatifs sont à attribuer. Leur distribution est programmée en trois phases. En premier lieu, les services de wilaya procéderont à la distribution de 3.000 habitations tandis que la seconde sera marquée par la distribution de 2.500 logements puis viendra la troisième phase laquelle sera marquée par l’attribution du reste du programme, soit 2.500 autres habitations. À cela s’ajoute, un autre programme de 7 00 autres habitations destinées au profit des habitats de la commune d’Oued Tlélat. Leur distribution, ayant été prévue en plusieurs étapes s’étalant jusqu’au mois de juillet dernier, a été ajournée. Pour cause, leur réalisation a été stoppée par la crise sanitaire. Cette commune périphérique d’Oued Tlélat abrite un programme de pas moins de 17.000 logements sociaux desquels plus de 6 000 logements ont été attribués tandis que le reste est en chantier. Les wilayas d’Oran ont annoncé «l’achèvement à 100% d’un quota de 700 autres logements publics, desquels 500 habitations sont réservées aux familles de la commune de Oued Tlélat», celle-ci abrite un autre projet de 8 000 logements publics à réceptionner dès que les aménagements extérieurs et les Vrd seront achevés.
Mohamed Aissaoui