samedi , 2 juillet 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Incendies de forêts</span>:<br><span style='color:red;'>270 hectares dévorés par les feux depuis début juin</span>

Incendies de forêts:
270 hectares dévorés par les feux depuis début juin

57 départs de feux de forêt ayant entraîné la destruction de 270 hectares ont été enregistrés depuis le début du mois de juin en cours au niveau de plusieurs wilayas du pays.

C’est ce qu’a annoncé, hier, le directeur général de la conserverie des forêts, Djamel Touahria, intervenant sur la chaîne Une dans le cadre de la journée ouverte contre les feux de forêts organisée par la Radio nationale. Il a indiqué que depuis le début du mois en cours, l’incendie de forêt enregistré dans la wilaya de Skikda est le plus important parmi les 57 départs de feux de forêt.
Évoquant les dévastateurs feux de forêts de l’année passée durant lesquels des victimes humaines ont été enregistrées en plus de la destruction de 100 000 hectares, M. Touahria a affirmé que ses services ont pris plusieurs mesures pour éviter la reproduction de l’épisode de l’été passé. «Afin d’éviter ce scénario tragique, nos services ont commencé à former et à sensibiliser la population sur la façon d’agir lors du déclenchement d’incendies en fournissant des instructions et des conseils, en se référant au plan approuvé pour assurer un été en toute sécurité basé principalement sur le nettoyage des routes et des sentiers et intensifier les patrouilles dans les forêts», a-t-il déclaré.
Le Directeur général de la conserverie des forêts a annoncé aussi la mise en place des centres de lutte contre les incendies dans les différents espaces forestiers qui seront chargés d’envoyer les premières alertes en vue d’une première intervention avec les agents de la protection civile. Concernant les moyens d’intervention rapide pour éteindre les incendies, M. Touahria a fait savoir que plus de 4 000 agents et 3 000 saisonniers ont été recrutés, annonçant aussi l’acquisition de 240 véhicules d’intervention rapide et 15 camions citernes. L’invité de la chaîne Une a salué le travail des équipes de protection civile et des agents spécialisés dans l’extinction des incendies, indiquant à cette occasion qu’un avion bombardier d’eau sera affrété. «Cette démarche s’inscrit dans la stratégie de l’État de protéger les citoyens et les richesses forestières contre les incendies», a-t-il ajouté.
M. Touahria a évoqué ensuite le rôle des médias dans la sensibilisation des citoyens à l’importance de préserver les richesses forestières, saluant le travail de la radio algérienne dans ce cadre qui a consacré des espaces et des programmes de sensibilisation à travers ses divers canaux, rappelant que le numéro vert 70/10 a été mis en place pour signaler aux services des Forêts d’éventuels dépassements. Le même responsable a indiqué aussi que la production de charbon de bois a été suspendue pendant l’été pour éviter les risques de départs de feux, appelant les citoyens à éviter certaines pratiques durant la saison estivale comme l’organisation de barbecues dans les forêts.
Dans un autre contexte, M. Touahria a évoqué l’incompatibilité des législations et cadres juridiques en vigueur pour la protection des richesses forestières datant de 1984 avec les évolutions actuelles, notamment en ce qui concerne l’aspect dissuasif de la protection du couvert végétal. L’invité de la Radio nationale a expliqué, que le nouveau projet de loi réglementant le secteur forestier est actuellement au niveau du Secrétariat Général du Gouvernement, après sa présentation au niveau du ministère de la Justice, car il comprend de nouvelles dispositions très strictes des mesures dissuasives pour lutter contre toutes les formes d’atteintes aux forêts. Il a noté qu’il comprenait également des facilités pour les investisseurs, notamment dans le domaine de l’apiculture, des loisirs et de la plantation de plantes aromatiques, en plus de la production de matériaux ligneux et non ligneux.
Mohand.S