dimanche , 26 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Répression de la fraude au niveau de plusieurs wilayas</span>:<br><span style='color:red;'>58 tonnes d’huile de table et 29 tonnes de viandes saisies</span>

Répression de la fraude au niveau de plusieurs wilayas:
58 tonnes d’huile de table et 29 tonnes de viandes saisies

La perturbation ayant touché ces derniers jours la commercialisation de l’huile de table a engendré le phénomène de la spéculation où d’importantes quantités de ce produit de large consommation ont été stockées en vue de les revendre ensuite à des prix exorbitants.

De nombreuses quantités de l’huile de table, dissimulées dans différents endroits, ont été découvertes et saisies ces deux dernières semaines par les services de sécurité. La ruée des citoyens sur ce produit et le stockage amplifient la crise de ce produit qui se fait de plus en plus rares dans les commerces.
La dernière saisie en date a été annoncée, hier, par le ministère du Commerce. Saisies dans différentes régions du pays, il s’agit de 58 tonnes d’huile de table subventionnée. Outre l’huile de table, le département de Kamel Rezig a indiqué à l’agence APS que 29 tonnes de viandes, rouge et blanche, ont été également saisies. La saisie a été rendue possible grâce à l’opération menée par les services de contrôle et de répression de la fraude relevant du ministère de la commerce en coordination avec les services de sécurité (Sûreté nationale et gendarmerie nationale). Contacté par l’agence officielle, le chargé de l’information au ministère, Samir Meftah, a indiqué que «cette opération intervient dans le cadre de la lutte contre le phénomène de la spéculation et du trafic illicite, notamment des produits subventionnés de large consommation».
Il convient de signaler qu’en dépit des assurances des producteurs quant à la disponibilité des stocks de l’huile de table, les prix ont connu une hausse suite aux perturbations dans l’approvisionnement. Pour stabiliser le marché ce de produit, les services de sécurité ont lancé la semaine passée plusieurs opérations couronnées par la saisie d’importantes quantités d’huile de table stockées à des fins de spéculation.

Plus de 28.000 qx de sucre saisis dans l’Est du pays

À l’Est du pays, c’est autour du sucre d’être touché par les opérations de stockage dont les quantités ont été destinées à la spéculation. L’inspection régionale de la police a annoncé, hier, la saisie de plus de 28.000 qx de ce produit lors d’opérations menées à travers 15 wilayas de l’Est du pays. Le stockage s’est accentué depuis l’avènement de la pandémie du coronavirus. Ainsi, le responsable de la cellule de la communication de cette inspection, le commissaire principal Rachid Lebaili a affirmé que les opérations de contrôle, effectuées entre les mois de mars et décembre 2020, ont été réalisées dans le cadre des directives et des mesures prises par les autorités publiques, visant à faire face à la spéculation ciblant les produits alimentaires, de base notamment, depuis la propagation du coronavirus où plusieurs produits étaient devenus rares.
Le même responsable a détaillé en chiffres les quantités saisies, affirmant que le nombre d’affaires de ce genre a atteint 326. Il a précisé que «les contrôles, menés en collaboration avec les différentes directions du commerce, ont touché des commerces toutes activités confondues et ont permis également de saisir 4.000 qx de semoule en plus de 4.000 autres qx de farine». Il a indiqué que c’est au niveau des quartiers populaires que les quantités ont été découvertes. «Ces quantités jugées ‘‘très importantes’’ ont été découvertes dans des commerces de détail et de gros situés dans des quartiers populaires et des nouveaux sites urbains de différentes communes des dites wilayas», précise-t-il.
Il a indiqué que d’autres affaires, au nombre de 136, qui concernent la spéculation sur des produits d’hygiène, de prévention et de stérilisation, ont été effectuées par les brigades chargées du contrôle. Le même responsable dira que ces opérations ont permis de saisir 820.648 paires de gants chirurgicaux ainsi que 125.020 masques de protection médicale destinés également à la spéculation.
Samir Hamiche