mardi , 19 octobre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>ENQUÊTE SUR LES FEUX DE FORÊT</span>:<br><span style='color:red;'>71 suspects arrêtés</span>

ENQUÊTE SUR LES FEUX DE FORÊT:
71 suspects arrêtés

Les enquêtes de police judiciaire sur les incendies de forêt ont été élargies à 30 wilayas touchées et conduit à l’arrestation de 71 suspects présentés devant les juridictions compétentes. C’est ce qu’à indiqué hier un communiqué des services de la Gendarmerie nationale (GN).

«Les enquêtes de police judiciaire diligentées suite aux incendies enregistrés récemment dans plusieurs régions du pays ont été étendues, sur instruction des juridictions compétentes, à 30 wilayas touchées», précise la même source, tout en faisant état de la «mobilisation de tous les moyens humains et matériels pour déterminer l’origine de ces incendies déclenchés simultanément et d’identifier les responsables».
En effet, les investigations approfondies menées sur la base de preuves matérielles recueillies sur les lieux des incendies ont permis l’arrestation de soixante-et-onze (71) suspects au niveau de 14 wilayas, répartis sur : Tizi Ouzou (13), Jijel (11), Bejaïa (10), Guelma (8), Annaba (6), Alger (4), Blida (4), Médéa (4), El Tarf (3), Skikda (3), Tipasa (2), Oum El Bouaghi (1), Chlef (1) et Aïn Defla (1).
La même source a indiqué qu’après la présentation des suspects devant les juridictions compétentes, 47 individus ont été placés en détention provisoire, dont 7 sous contrôle judiciaire, tandis que 9 autres restent sous enquête, et 8 individus ont été relaxés.
Le CGN a affirmé «son engagement total à poursuivre sa noble mission dans la protection des personnes et des biens en toute circonstance et à mette en échec toute tentative douteuse visant à porter atteinte à la sécurité et à l’ordre public», précise-t-on. Ainsi, la GN a salué, dans ce sens, le haut sens de solidarité dont ont fait montre les citoyens, notamment avec les régions les plus touchées par ces sinistres incendies, ajoutant que cette mobilisation spontanée des citoyens, mus par un haut sens de responsabilité a permis d’identifier les criminels et d’établir l’implication d’organisations terroristes.
La GN a affirmé, en outre, que «les enquêtes se poursuivent pour identifier toutes les parties impliquées», exhortant les citoyens à «participer efficacement à la lutte contre les différentes formes de crime, à travers le signalement immédiat de tout acte criminel ou toute atteinte à l’intérêt général». Elle rappelle, à cet effet, le numéro vert 10.55 et le site de renseignements et de plainte (PPGN.MDN.DZ) mis à la disposition des citoyens qui peuvent également solliciter l’Unité de la Gendarmerie nationale la plus proche».
Noreddine Oumessaoud

Répondre