vendredi , 18 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Lutte | Championnat d’Afrique</span>:<br><span style='color:red;'>75 médailles dont 22 en or, 2ème place par équipe pour l’Algérie</span>

Lutte | Championnat d’Afrique:
75 médailles dont 22 en or, 2ème place par équipe pour l’Algérie

Les sélections algériennes des luttes associées, avec une moisson de 75 médailles (22 or, 30 argent et 23 en bronze), ont décroché la deuxième place par équipe, dimanche à l’issue de la sixième et dernière journée des championnats d’Afrique cadets, juniors, seniors et féminine, organisés du 4 au 9 février à la Coupole du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf d’Alger.

La sixième et dernière journée a permis à l’Algérie de terminer ce  rendez-vous africain en apothéose, grâce à la prestation des athlètes de la  lutte libre (seniors) qui ont raflé neuf médailles (3 or, 2 argent et 4 en  bronze). Les médailles d’or algériennes ont été l’£uvre de Kharbache Abdelhak (57  kg), Abdelghani Benatallah (61 kg) et Mohamed Fardj (62 kg), alors que les  médailles d’argent ont été décrochées par Ishak Boukhors (74 kg) et Djahid  Berrahal (125 kg). Amar Laissaoui (65 kg), Ibrahim Mokhtari (70 kg), Mohamed Boudraa (79 kg)  et Fateh Benferdjellah (86 kg) ont décroché le bronze. Les sélections algériennes avaient débuté le rendez-vous africain d’Alger  avec les épreuves des cadets qui ont été sacrés en lutte gréco-romaine avec  neuf médailles (3 or, 2 argent et 4 en bronze), devançant au classement  général leurs homologues égyptiens et tunisiens. En lutte libre, les  Algériens ont terminé à la 2e place avec huit médailles (1 or, 4 argent et  3 en bronze), derrière l’Egypte qui ont dominé les finales avec huit  médailles d’or. Les cadettes algériennes ont également pris la première place par équipe à  la surprise générale, en décrochant dix médailles (3 or, 5 en argent et 2  en bronze), devant les Tunisiennes avec neuf médailles et les Egyptiennes  (5 médailles). Chez les juniors, l’Algérie a décroché la 2e place par équipe en lutte  libre (10 médailles dont 2 en or) et en lutte gréco-romaine (neuf médailles  dont 4 en or), alors que les filles ont terminé à la 3e place avec un total  de huit médailles (4 en argent et 4 en bronze). Les seniors de la lutte gréco-romaine héroïques Les moments forts de ce rendez-vous de la lutte africaine ont été marqués  par les Algériens de la gréco-romaine qui ont fait vibrer le public de La  Coupole du complexe olympique, venu nombreux assister aux finales. Devant des adversaires égyptiens très redoutables dans ce style, les  coéquipiers de Sid Azara Bachir ont répondu présent, en allant chercher  avec brio la première place par équipe avec un total de dix médailles (6  or, 2 argent et 2 en bronze). Les six médailles d’or algériennes ont été décrochées par Abdelkrim Fergat  (55 kg), Abdeljebbar Djebbari (63 kg), Abdelkrim Ouakali (77 kg), Chawky  Doulache (82 kg), Sid Azara Bachir (87 kg) et Adem Boudjemline. «Nous sommes très satisfaits des résultats obtenus par nos lutteurs dans  toutes les catégories, notamment les seniors de la gréco-romaine qui ont  été sacrés haut la main devant les Egyptiens. Nous avons très bien préparé  ce rendez-vous africain et de l’avis de tous les chefs de délégations  présents à Alger, le pari est plus que réussi.», a déclaré à l’APS Rabah  Chebbah, président de la Fédération algérienne des luttes associées (FALA). Les lutteurs de la grèco-romaine ont confirmé une nouvelle fois leur  suprématie dans ce style très complexe qui demande beaucoup d’efforts  physiques et de préparation. «Nous avons donné tous les moyens en matière de préparation que ce soit  ici à Alger ou à l’étranger. Aujourd’hui, notre travail a donné ses fruits  avec la consécration de nos lutteurs chez les cadets et cadettes ainsi que  les seniors de la gréco-romaine. C’est une belle chose pour nos athlètes  qui ont amélioré leur classement par rapport à la dernière édition à  Hammamet en Tunisie. Maintenant ils vont reprendre le travail en vue du  tournoi qualificatif aux JO-2020 qui aura lieu le mois de mars à El Jadida  au Maroc. «, a ajouté Chebbah. En revanche, la sélection féminine seniors s’est contentée de deux  médailles (1 argent et 1 en bronze).La médaille d’argent a été remportée  par Amel Hammiche qui a perdu sa finale devant une Nigéraine dans la  catégorie des 65 kg. Ibtissem Doudou (50 kg) a pris, quant à elle, la  médaille de bronze. De son côté, le président de la commission d’arbitrage à la Confédération  africaine de lutte, le Tunisien Kamel Bouaziz, a indiqué à l’APS que «cette  compétition s’est déroulée dans de très bonnes conditions et aucun incident  arbitral n’a été signalé. « «C’est une compétition très difficile à gérer en présence de près de 400  athlètes représentant 25 pays, ce qui demande beaucoup de travail et de  présence de la part des juges-arbitres qui ont fait, d’une manière  générale, leur travail convenablement. «, a dit Bouaziz, également  vice-président de la commission d’arbitrage de l’Union mondiale de lutte  (UWW). Les sélections algériennes de luttes associées (cadets, juniors, seniors  et féminine) avaient terminé à la troisième place avec un total de 50  médailles (13 or, 21 argent et 16 bronze) lors de la précédente édition des  Championnats d’Afrique organisée à Hammamet. Près de 400 athlètes représentant 25 pays ont pris part aux championnats  d’Afrique de lutte (toutes catégories).L`Algérie a été représentée par 90  athlètes.