dimanche , 25 octobre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Championnat d’Afrique d’athlétisme</span>:<br><span style='color:red;'>Possible délocalisation à Oran de la prochaine édition</span>
Le comité d’organisation des JM, s’est dit, par le biais de son directeur général, Salim Iles, favorable au déroulement à Oran © Archives

Championnat d’Afrique d’athlétisme:
Possible délocalisation à Oran de la prochaine édition

Le championnat d’Afrique d’athlétisme seniors, prévu en 2021 à Alger, pourrait être délocalisé à Oran, a appris l’APS samedi auprès d’une source à la Fédération algérienne de la discipline.

Le sujet est actuellement en «phase de discussions» au niveau de l’instance fédérale, dont les membres sont «favorables» à l’idée de délocaliser la compétition vers la capitale de l’Ouest du pays, qui était retenue initialement pour l’abriter avant d’avoir opté pour Alger, a-t-on fait savoir. Selon la même source, une proposition dans ce sens devra être soumise prochainement à la Confédération africaine d’athlétisme, «et ce, après l’aval de la tutelle bien sûr». L’éventuelle organisation à Oran du championnat en question, qui était prévu pour juin 2020 avant qu’ils ne soit reporté à l’année suivante à cause de la pandémie du Coronavirus, «devra aider à faire la promotion de la 19e édition des Jeux méditerranéens (JM) que va accueillir la même ville en 20223, a-t-on estimé. La réception, au courant du premier trimestre de 2022 du nouveau stade d’Oran de 40.000, doté d’une piste d’athlétisme dont la pose sera effectuée prochainement, ainsi que du stade d’athlétisme de 4.200, deux équipements relevant du complexe sportif en cours de réalisation dans la commune de Bir-El Djir (Est d’Oran), favoriserait l’organisation dans ces lieux des prochains championnats d’Afrique d’athlétisme, plaident pour leur part les spécialistes. De son côté, le comité d’organisation des JM, s’est dit, par le biais de son directeur général, Salim Iles, favorable au déroulement à Oran de manifestations sportives internationales avant le rendez-vous méditerranéen pour en faire une «répétition générale» en prévision des JM programmés du 25 au 5 juillet 2022. Il est également question de tester les nouvelles infrastructures sportives ou celles ayant subi des travaux de réhabilitation en y organisant des compétitions de haut niveau, comme recommandé par le Comité international des (CIJM), a-t-on encore souligné.