samedi , 27 février 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Nouveau programme de logements</span>:<br><span style='color:red;'>L’Algérie réalisera 45.000 logements en 2021</span>

Nouveau programme de logements:
L’Algérie réalisera 45.000 logements en 2021

Ce programme concernera «la réalisation de 20.000 logements publics locatifs (sociaux), 10.000 logements promotionnels aidés (LPA), et 15.000 logements AADL en vue de prendre en charge les souscripteurs dont les recours ont été acceptés et qui n’ont pas encore payé la première tranche».

Malgré une réduction drastique des recettes en devises, le gouvernement ne réduit pas sa voilure en matière de financement de logement pour l’exercice 2012. En effet, avec un baril de pétrole inférieur au prix référence fixé par le projet de loi des Finances (PLF) 2021, on pourrait supposer de sérieuses coupes dans tous les secteurs d’activité. Celui du logement, réputé budgétivore, ne sera pas en reste. Mais il semble que cela ne soit pas l’avis de l’exécutif qui persiste et signe dans sa politique volontariste en matière d’accès au logement à une majorité d’Algériens. L’annonce, ce jeudi, du ministre de l’Habitat confirme donc l’«ambition» de l’exécutif, puisque Kamel Nasri a annoncé que le PLF 2021 «prévoit le financement d’un nouveau programme de logements comptant 45.000 unités et 130.000 aides d’auto-construction». Il va de soi que l’aide à l’auto-construction est prioritairement destinée à la promotion de l’Habitat rural. La valeur de l’aide financière destinée aux auto-constructeurs est estimée actuellement à 700.000 DA dans les wilayas du Nord. Cependant, le ministre a fait état d’un examen de la possibilité d’augmenter cette aide, notamment dans les zones montagneuses où la construction nécessite des ressources financières supplémentaires, ajoutant que l’impact financier qui en résulte est actuellement à l’étude, avant de prendre toute décision à cet effet.
Le ministre qui s’exprimait devant les membres de la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) dans le cadre de l’examen du PLF 2021, a détaillé l’offre gouvernementale en affirmant que dans les 45.000 logements en question concernait «la réalisation de 20.000 logements publics locatifs (sociaux), 10.000 logements promotionnels aidés (LPA), et 15.000 logements AADL en vue de prendre en charge les souscripteurs dont les recours ont été acceptés et qui n’ont pas encore payé la première tranche». Sur les aides à l’auto-construction, le ministre a précisé que celles-ci entraient «dans le cadre des lotissements sociaux situés au niveau des hauts plateaux et dans le sud ainsi que 80.000 aides dans le cadre de l’habitat rural, a fait savoir le ministre, rappelant que l’année passée le quota de cette formule n’avait pas dépassé les 20.000 aides».
Le gouvernement a réservé 70 milliards de DA pour la réalisation de ce programme. Pour le ministre de l’Habitat, cela se traduira par une hausse de 53.09% par rapport à 2020, «outre des affectations de l’ordre de 424.38 mds de DA soit une hausse de 14.03% par rapport à l’année dernière», a poursuivi le ministre.
Le gouvernement a évoqué, par la voix de son ministre de l’Habitat, la consécration de 85 milliards de dinars à l’aménagement et l’urbanisme, «dédié à la prise en charge des divers réseaux, principaux et secondaires de près de 381.000 logements sur un total de 221.000 unités achevées mais nécessitent un aménagement avant qu’elles ne soient distribuées», a révélé M.Nasri. En sus de cette dépense publique, le même ministre a annoncé 20 mds de Da consacrés à «l’amélioration urbaine dans les zones d’ombre, 5 mds de Da consacrés à l’aménagement de l’habitat rural groupé dans le Sud et les Hauts-Plateaux, ainsi que 2 mds de Da aux études générales d’urbanisme».