dimanche , 7 mars 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Chlef</span>:<br><span style='color:red;'>Accord avec une nouvelle usine pour le relèvement des capacités de transformation de la tomate industrielle</span>
© D.R

Chlef:
Accord avec une nouvelle usine pour le relèvement des capacités de transformation de la tomate industrielle

Le conseil interprofessionnel de la filière tomate industrielle à Chlef a signé un accord avec une usine privée d’une wilaya voisine, en vue du relèvement des capacités de transformation de la production de la wilaya en la matière, a-t-on appris, dimanche, auprès du responsable de cet organisme.

Selon Mohamed Benyamina, «un accord a été signé entre le conseil local interprofessionnel de la filière de la tomate industrielle et une nouvelle usine de Relizane, en vue de la prise en charge de la production de la wilaya de Chlef, de manière à relever ses capacités de transformation à 3.500 tonnes en 24heures, équivalant à 170 camions poids lourds», a-t-il souligné. «La production de tomate industrielle à Chlef a enregistré, dernièrement, une hausse notable au double plan quantité et qualité, au point ou les deus unités de transformation de la wilaya ne suffisent plus pour la prise en charge des besoins de la filière, dont la moyenne de rendement a été estimée à 850 qx à l’hectare» a-t-il souligné. Outre les deux unités de transformation de Chlef, la production de tomate industrielle de la wilaya est actuellement orientée vers trois unités à Blida, en plus de cette nouvelle unité de Relizane suscitée. La superficie de culture de la tomate industrielle, à Chlef, est estimée à 2.200 ha.
Durant ces dernières années, la wilaya a atteint des «seuils records de production» de tomate industrielle. Néanmoins l’insuffisance des capacités de transformation, à l’échelle locale, est à l’origine d’un surplus de production, qui est jeté par les agriculteurs, faute de transformation, en leur causant d’énormes pertes. Ce fait a poussé les agriculteurs locaux à s’organiser, en réduisant la surface cultivée en tomate industrielle, tout en signant des accords préalables avec des unités de l’intérieur et du dehors de la wilaya pour commercialiser leurs produits, tout en gardant une partie pour le marché local. Au titre des efforts consentis pour développer la filière, M.Mohamed Benyamina a, par ailleurs, signalé la programmation, pour février prochain, de visites de terrain aux profit des agriculteurs au niveau de trois communes, en vue, a-t-il dit, de leur «inculquer les méthodes de lutte contre les fléaux menaçant cette culture, avec diffusion de cette activité sur la page facebook officielle de la chambre d’agriculture de la wilaya», a-t-il indiqué. La culture de la tomate industrielle à Chef est essentiellement concentrée dans les régions d’Ouled Ben Abdelkader, Ouled Fares, El Karimia, et Oued Fodda. Sa campagne de récolte sera lancée début juillet prochain.