vendredi , 27 novembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>LFP </span>:<br><span style='color:red;'>Adoption à l’unanimité des bilans moral et financier de l’exercice 2019</span>

LFP :
Adoption à l’unanimité des bilans moral et financier de l’exercice 2019

Les membres de l’Assemblée générale de la Ligue de football professionnel (LFP), réunis en session ordinaire (AGO), ont adopté à l’unanimité les bilans moral et financier de l’exercice 2019, jeudi au Centre national technique de Sidi-Moussa (Alger).

Les bilans moral et financier ont été adoptés par les 23 membres sur les 38 que compte cette AGO qui devait se tenir au début de cette année mais elle a été reporté en raison de la pandémie de COVID 19 qui a paralysé toutes activités sportives. A l’ouverture de l’AGO, la Ligue a organisé une cérémonie au cours de la laquelle elle a rendu un vibrant hommage à l’ancien président de la JS Kabylie, Mohand-Chérif Hannachi, actuellement hospitalisé. Les membres ont également élu une commission électorale (recueil de candidature et recours), en prévision des prochaines élections d’un nouveau bureau exécutif et d’un président dont la date sera communiqué ultérieurement. Ces élections concerneront seulement la nouvelle composante de Ligue 1 à savoir 20 clubs. «Depuis notre installation à la tête de cette Ligue, nous avons eu à faire à une série de contraintes externes et imprévisibles qui ont pesé sur la programmation des rencontres. Il s’agit du mouvement de protestation «Hirak» ainsi que la pandémie du Coronavirus.», a déclaré le président de la LFP dans son allocution. Il a également évoque la dernière convention signée avec la télévision nationale publique (EPTV) ainsi que les pourparlers avec cet organisme au sujet des créances des précédentes saisons, rappelant que la LFP a aidé la plupart des clubs en procédant à des avances sur leur quote-part des droits TV. Après l’adoption des bilans, certain présidents ont relevé les disparités entre- eux, alors que le représentant du CABBA a préconisé la mise en place d’un fonds de solidarité qui viendra en aide aux formations sans soutien de la part d’entreprise publiques. D’autres ont proposé une autre formule plus souple du championnat car, ont-ils estimé, il sera difficile d’accomplir un parcours sans problèmes dans les conditions actuelles. «C’est une décision prise par vous même au cours d’une réunion à laquelle a participé le président de la FAF en personne», a précisé Medouar. Les membres de cette AG ont été invités par la suite à écouter un exposé du responsable de la Direction de contrôle de gestion et des finances des clubs professionnels, Réda Abdouche, sur l’activité de cette structure et les démarches à entreprendre pour élever le niveau d’organisation des clubs.