samedi , 11 juillet 2020
<span style='text-decoration: underline;'>MCO</span>:<br><span style='color:red;'>Aide financière d’Hyproc pour El Hamri</span>

MCO:
Aide financière d’Hyproc pour El Hamri

La réunion tenue entre le DG Cherif El Ouazzani et les responsables de la société Hyproc, pour le déblocage d’une aide financière, a été fructueuse. Pour rappel, les responsables d’El Hamri attendaient avec impatience une aide promise par Hyproc.

Ce soutien premier financier, qui  constitue une véritable bouffée d’oxygène, nous dit-on avoisinerait les 6 milliards de cts et pourrait régler quelque peu pas mal de problèmes au sein de la Bâtisse d’El Hamri, dont le règlement des salaires. Au bout du compte, ce premier versement dans les caisses du club, ne va pas être suffisant. On ne parle que du règlement d’une seule ou deux mensualités, ce qui ne va pas plaire aux coéquipiers de Sebbah. L’implication des autorités locales, représentées par le wali d’Oran, a poussé les responsables de la filiale la Sonatrach à bouger, pour aider les responsables actuels du MCO, à sortir la tête de l’eau. La présentation de documents par les responsables actuels Hamraoui prouvant une gestion saine et le manque crucial de finances, a encouragé les responsables d’Hyproc à accéder aux doléances de Cherif El Ouazzani.
Hyproc promet un deuxième versement afin d’accompagner les dirigeants d’El Hamri pour leur opération recrutement, ce qui va assurer certains éléments, souhaitant rejoindre les rangs du Mouloudia d’Oran, surtout ceux déjà contactés et qui ne vont pas attendre bien longtemps pour officialiser leur venue à El Hamri. Même ceux qui s’entrainent déjà avec la troupe sans pour autant avoir signé de contrat. Du côté des supporters et de l’entourage du club, on reste sceptiques, car nombreux d’entre eux, auraient souhaité l’achat de toutes les actions du club, par HYPROC, pour prendre en charge les affaires du club et non en qualité de sponsor.
L’achat de toutes les actions reste tributaire par la présentation de tous les bilans de la SSPA/MCO depuis sa création en 2010. Cherif El Ouazzani compte revoir à la baisse le salaire des joueurs, à l’instar de toutes les équipes du championnat.
Le MCO, il faut le dire, est touché par la crise financière liée à la pandémie du coronavirus. Face à cette situation, le DG du MCO a donc décidé de convaincre les joueurs à réduire leur masse salariale, mais cette option ne parait pas aisée dans la mesure où certains joueurs, dont ceux qui détiennent les gros salaires, ne l’entendent pas cette oreille.
Cherif El Ouazzani craint fortement d’essuyer un refus de la part de certains éléments, dont ceux en fin de contrat ce mois de juin, à l’image de Nadji, Sebbah, Heriet et Mansouri. Ces joueurs qui cumulent sept mois de salaires impayés déçus de n’avoir perçu aucun centime durant le mois de Ramadhan, ne veulent faire aucune concession financière. Ils saisiront la moindre occasion en cas de rencontre avec leurs dirigeants pour déverser leur colère et pour exiger le paiement de leurs dus.
On craint que certains d’entre eux, aillent réclamer leur dû au niveau de la Chambre des litiges, ce qui va exposer le MCO à de sérieux problèmes. Le club d’El Hamri risque en effet une grande hémorragie au niveau de son effectif, d’autant qu’il s’agit d’éléments de qualité qui ont la côte sur le marché des transferts. Les autres clubs n’hésiteront certainement pas à sauter sur l’occasion et cela va remettre en question le projet de la direction du club  pour la nouvelle saison, celui d’assurer la continuité avec le même groupe.
B.Sadek