samedi , 11 juillet 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Emmanuel Macron a téléphoné à Abdelmadjid Tebboune</span>:<br><span style='color:red;'>Algérie-France : Le temps du dégel ?</span>

Emmanuel Macron a téléphoné à Abdelmadjid Tebboune:
Algérie-France : Le temps du dégel ?

Il suffit de rappeler que l’Algérie a rappelé son ambassadeur en France pour consultation, en protestation à la diffusion de deux documentaires aux relents diffamatoires contre l’Algérie et l’ANP, pour mesurer l’importance de ce moment politique algéro-français.

Les présidents algérien et français, Abdelmadjid Tebboune et Emmanuel Macron se sont entretenu mardi soir au téléphone, à l’initiative du chef d’Etat français qui a téléphoné à son homologue algérien. Le communiqué de la présidence de la République algérienne est clair à ce propos, puisqu’il stipule que Abdelmadjid Tebboune «a reçu, mardi soir, une communication téléphonique de son homologue français, Emmanuel Macron». Un détail qui a son importance compte tenu de l’actualité récente entre les deux pays. Au plan officiel, on retiendra de cet entretien ce qu’a rapporté ledit communiqué, à savoir que les deux présidents «ont échangé sur les efforts consentis par chaque pays pour juguler la propagation de la pandémie Covid-19». Plus que cela, MM. Tebboune et Macron ont «passé en revue les relations bilatérales» et ont «convenu de leur donner une impulsion prometteuse sur des bases durables à même de garantir l’intérêt commun réciproque et le respect total de la spécificité et de la souveraineté de chacun des deux pays», signale la même source.
Cela au plan bilatéral. Pour ce qui concerne les dossiers internationaux, les deux hommes ont «zoomé» sur la région du Sahel où la France est déjà très largement impliquée, tant au plan diplomatique que militaire. Ainsi sur la situation en Libye et dans les pays du Sahel et «au regard des souffrances de leurs peuples du fait des guerres et conflits, les deux présidents ont convenu d’une coordination pour y mettre un terme en œuvrant au rétablissement de la sécurité et de la stabilité dans la région».
La dimension humanitaire qui tient à cœur à l’Algérie, à travers les multiples missions d’aide dirigées vers les pays de la région, trouvera espérons-le, un écho et pourra constituer un axe essentiel de la conduite diplomatique international en direction de ces pays.
Cela étant dit, l’on devine aisément que MM Tebboune et Macron ont approfondi leur entretien sur les questions bilatérales et régionales. Pour le premier volet, il convient de préciser que cette communication téléphonique est intervenue quelques heures après un discours ferme du président de la République sur les lobbies qui cherchent à déstabiliser le pays. Même si à aucun moment Abdelmadjid Tebboune n’a eu à citer la France, il reste que ces lobbies agissent à partir de l’Hexagone. Il suffit de rappeler que l’Algérie a rappelé son ambassadeur en France pour consultation, en protestation à la diffusion de deux documentaires aux relents diffamatoires contre l’Algérie et l’ANP, pour mesurer l’importance de ce moment politique algéro-français. Il reste que l’on se contentera, pour le moment des propos officiels qui amènent à croire à une volonté de dépasser les querelles que fomentent les lobbies…
Nadera Belkacemi