samedi , 27 février 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Cour d’Alger</span>:<br><span style='color:red;'>Ali Haddad condamné à 12 ans de prison ferme, Ouyahia et Sellal à 8 ans de prison ferme</span>

Cour d’Alger:
Ali Haddad condamné à 12 ans de prison ferme, Ouyahia et Sellal à 8 ans de prison ferme

La chambre pénale près la Cour d’Alger a condamné, mardi, l’homme d’affaires Ali Haddad à 12 ans de prison ferme avec confiscation de ses biens et comptes bancaires et les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal à une peine de 8 ans de prison ferme, inculpés tous dans des affaires de corruption.

La même juridiction a condamné l’ancien ministre des Transports et des Travaux publics, Ammar Ghoul à 7 ans de prison ferme, tandis que les anciens ministres du même secteur, Abdelghani Zaalane, Boudjemaa Talai et Amara Benyounes ont été condamnés à un an de prison ferme. Même peine a été infligée aux deux anciens ministres de l’Industrie, Youcef Yousfi et Mehdjoub Bedda, tandis que l’ancien ministre des Travaux publics a écopé de 3 ans de prison ferme.
Dans la même affaire liée à la corruption notamment le trafic d’influence et octroi d’indus avantages, les deux anciens walis de Saida et Annaba respectivement Abdellah Benmansour et Mohammed Selmani ont été condamnés à un an de prison avec sursis. La chambre pénale a décidé également l’acquittement des membres de la famille d’Ali Haddad, à savoir Rebbbouh, Mohammed, Sofiane et Meziane. Le Tribunal de Sidi M’hamed (Alger) avait condamné, en juillet dernier, l’homme d’affaires Ali Haddad à 18 ans de prison ferme, tandis que les membres de sa famille, à savoir Rebouh, Mohammed, Omar, Sofiane et Meziane ont été condamnés à 4 ans de prison ferme assortis d’une amende de 8 millions DA chacun. Les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal avaient été condamnés à une peine de 12 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (1) million DA. Il avait prononcé, en outre, des peines de 5 ans de prison ferme assortis d’une amende de 500.000 DA à l’encontre d’Abdelkader Kadi, et 3 ans de prison ferme assortis d’une amende de 500.000 DA à l’encontre de Amara Benyounes et Boudjemaa Talai. Quant à l’ancien ministre, Ammar Ghoul, il avait été condamné à 10 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (1) million Da, alors que les deux anciens ministres, Mehdjoub Bedda et Youcef Yousfi avaient écopé de 2 ans de prison ferme assortis d’une amende de 500.000 DA chacun.
L’ancien ministre, Abdelghani Zaalane avait été condamné à 3 ans de prison ferme. Le Tribunal avait également condamné à 20 ans de prison ferme et une amende d’un (1) million DA, l’ancien ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb contre lequel un mandat d’arrêt international a été émis, alors que les deux les walis d’El Bayadh, Abdellah Benmansour et d’Annaba, Mohammed Selmani avaient écopé de deux ans de prison ferme.