lundi , 12 avril 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Brahim Mered</span>:<br><span style='color:red;'>Améliorer le cadre de vie des habitants des zones d’ombre en ligne de mire</span>
© Lazreg

Brahim Mered:
Améliorer le cadre de vie des habitants des zones d’ombre en ligne de mire

Le conseiller auprès du Président de la République Abdelmajid Tebboune chargé des zones d’ombres Brahim Mered à insisté hier lors de sa visite à Oran, que la prise en charge des insuffisances en matière de développement local dans les zones d’ombre, est au cœur des priorités pour offrir aux citoyens de ces zones un cadre de vie décent.

«Il faut offrir aux citoyens les réseaux divers, le transport scolaire pour les élèves, l’éclairage public, il faut qu’en face de chaque insuffisance aperçue il y’aura une action» a-t-il dit hier lors d’un point de presse. Le même responsable à rappelé l’important programme réservé aux zones d’ombre avec un nombre de 30.000 opérations pour une enveloppe financière de 480 milliards de Da. Grâce au financement sectoriel et de PCD, 206 milliards ont été couverte.
Il est à noter que le taux de réalisation des projets a atteint 43% au niveau national. Le conseiller a présidé hier au raccordement de 3 localités en gaz de ville. Il s’agit de Hedjajma, Slatna et El Gotni.


Plus de 14 milliards de cts ont été déboursés pour réaliser ces projets. Dans la localité de Hejajma, un programme est en cours pour le désenclavement de cette zone de la commune d’Ain El Bya grâce à un programme de la direction des travaux publics de la wilaya. 20% du montant global du programme des zones d’ombres pour 2021 a été réservé à la daïra de Betouhia. Le dernier point de la visite du conseiller fut le petit village de Mraihia dans la daïra de Betouhia, où plusieurs projets sont programmés comme un réseau d’assainissement et une salle de soin.

Sur place, un transformateur électrique a été mis en service pour renforcer l’approvisionnement en cette énergie. Les habitants des localités ont salué la réalisation de ces projets. D’autres préoccupations ont été soulevées.
Le wali d’Oran à écouté attentivement les citoyens, en leur assurant que leurs doléances seront prises en charge prochainement.
Fethi Mohamed