mercredi , 5 août 2020

Mila:
Appel à redoubler de vigilance lors du sacrifice de l’Aïd El Adha

Les participants à une rencontre de sensibilisation, tenue dimanche, au Centre culturel Islamique de Mila ont souligné l’importance d’élever «le degré de vigilance et de prévention» lors du sacrifice de l’Aïd El Adha pour éviter la contamination par le nouveau coronavirus.

Dans une intervention consacrée aux «conditions de prévention durant l’Aïd El Adha», Dr Abdelouahab Bendakir, médecin généraliste à la direction de la santé de Mila, a indiqué que «le sacrifice doit se dérouler dans des conditions préventives strictes afin d’éviter le risque de contamination par le coronavirus, en réduisant notamment le nombre de personnes présentes au moment du sacrifice du mouton». Il a également mis l’accent sur le respect des mesures de protection, dont principalement le port du masque, la distanciation sociale et la désinfection des mains en sus du nettoyage des ustensiles et des outils, mais aussi leur utilisation par une seule personne pour se prémunir du risque de transmission de la maladie». Le même praticien a aussi relevé la «nécessité de faire preuve de prudence dans l’utilisation de ces outils pour éviter des blessures nécessitant de se rendre aux urgences médicales, avec le risque d’y côtoyer des malades atteints par la Covid-19 et de l’être à son tour».
De son côté, la vétérinaire Naima Louati de la direction locale des services agricoles (DSA), a insisté dans son intervention consacrée au «kyste hydatique et la putréfaction de la viande», sur la nécessité d’éviter de souffler dans le mouton pour séparer la peau de la carcasse, car l’infection se transmettra alors directement notamment si la personne qui effectue l’opération est contaminée par le virus.
Cette spécialiste a également appelé à procéder au sacrifice des moutons au niveau des abattoirs agréés de la wilaya de Mila pour assurer le contrôle des moutons et la qualité de leur viande, et ce, pour éviter les problèmes de kyste hydatique et le risque de putréfaction et de décoloration de la viande enregistrées ces dernières années. Représentant de la direction locale des affaires religieuses et des wakfs, organisatrice de cette rencontre placée sous le slogan «Un Aïd sans contamination», l’imam Mohamed Sayoud, a exhorté dans son intervention à mettre en œuvre les recommandations du Comité des fatwas relevant du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, concernant les conditions du sacrifice durant la pandémie, préconisant l’application des mesures de prévention contre le coronavirus.
Pour sa part, le directeur local des affaires religieuses, Messaoud Bouledjouidja, a mis l’accent sur l’importance d’aider les équipes médicales en respectant les mesures préventives pour limiter la propagation de la Covid-19 et atténuer la pression sur les soignants, actuellement en première ligne pour faire face à cette pandémie. A noter qu’à l’issue de cette rencontre de sensibilisation, une visite de courtoisie a été organisée au personnel de l’unité Covid de l’hôpital «Les frères Toubal» au chef-lieu de wilaya, afin de les soutenir, les encourager et leur rendre hommage pour les efforts déployés dans la lutte contre le coronavirus.