lundi , 18 janvier 2021
<span style='text-decoration: underline;'>TLEMCEN</span>:<br><span style='color:red;'>Baisse considérable du niveau d’eau au barrage de Beni Bahdel</span>
© Illustration

TLEMCEN:
Baisse considérable du niveau d’eau au barrage de Beni Bahdel

Le niveau d’eau au barrage de Béni Bahdel (Tlemcen) a nettement baissé durant les deux dernières années, at-on appris lundi du directeur de wilaya des Ressources en eau par intérim.

M. Belaid Rachid a indiqué que le niveau d’eau dans ce barrage a baissé de 56 millions de mètres cubes à 1,747 millions entre 2018 et 2020 à cause de la faible pluviométrie et l’exploitation continue de cet ouvrage comme principale source d’eau pour le couloir ouest de la wilaya de Tlemcen, en plus des raccordements indirects à la conduite principale de ce barrage. Il a souligné que cette baisse a conduit à une diminution du quota d’alimentation en eau pour les habitants de la wilaya de Tlemcen de 80 000 à 35 000 m3 par jour, faisant savoir que 12.000 m3 sont destinés au couloir ouest de la wilaya et le restant réparti entre le village de Chebikia dans la commune de Maghnia et les communes de Bouhlou, Sabra, Ouled Riah, Beni Mester, Amieur, Ouled Mimoune et le groupement urbain de Tlemcen (Tlemcen, Mansourah et Chetouane). Pour combler ce déficit, il a fallu avoir recours à un système d’horaire de distribution et de rotation, soit une moyenne d’une fois tous les trois jours entre ces communes outre le recours aux eaux de la station de dessalement d’eau de mer de la commune de Honaine, a-t-il ajouté. Il est prévu aussi la réhabilitation du forage de Sabra 3 pour un coût de 14 millions DA afin d’alimenter la commune de Ouled Riah, actuellement approvisionnée à partir du barrage de Beni Bahdel surtout qu’elle ne dispose pas de ressources superficielles et de nappes phréatiques, selon la même source. D’anciens forages seront réhabilités l’an prochain en plus de la réalisation de nouveaux pour améliorer l’alimentation en eau potable (AEP) au profit des communes approvisionnées à partir de la station de dessalement de l”eau de mer de la commune de Souk Tleta, à l’arrêt à cause d’une panne