mardi , 25 janvier 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Hausse des contaminations par le coronavirus</span>:<br><span style='color:red;'>Belabed écarte le recours à la fermeture des écoles</span>

Hausse des contaminations par le coronavirus:
Belabed écarte le recours à la fermeture des écoles

Le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, a écarté le recours à la fermeture des établissements scolaires à cause de la hausse des contaminations par le coronavirus enregistrée ces derniers jours dans le pays.

Intervenant, hier, sur le Forum de la Radio nationale, le ministre a démenti les informations qui ont circulé à ce sujet, précisant que les cours du programme de l’année scolaire actuelle se déroulent d’une façon ordinaire. «La décision de fermer les écoles ne servira pas les élèves, sachant que le programme scolaire est mis en œuvre à un rythme normal depuis septembre dernier», a-t-il déclaré.
M. Belabed a expliqué qu’en cas de la hausse des contaminations dans le milieu scolaire, le secteur mettra en place des mécanismes efficaces. «L’Algérie est parmi les premiers pays à avoir mis en place de mesures de précaution pour limiter la propagation du coronavirus. Les autorités ont pris plusieurs mesures depuis la propagation de l’épidémie», a-t-il déclaré.
Dans le secteur de l’éducation nationale, le ministre a affirmé que «le volume horaire des cours a été réduit durant l’année scolaire 2020, en plus de l’application d‘un protocole sanitaire en coordination avec le ministère de la Santé qui obligeait à tout un chacun de le respecter, et nous avons pris des mesures strictes contre les contrevenants». M. Belabed a indiqué qu’en 2021, des mesures visant à cohabiter avec le virus ont été appliquées. «L’entrée scolaire de cette année s’est faite de manière normale», a-t-il affirmé, précisant que la durée de la session pédagogique a été augmentée de 45 minutes à 60 minutes.
Interrogé sur le taux de vaccination dans le secteur de l’éducation, il a indiqué que celui-ci a atteint environ 33%, l’équivalent 264 000 parmi les membres de la famille éducative. Alors que le secteur a lancé la troisième campagne de vaccination depuis le 2 janvier dernier, le ministre a fait savoir que d’autres campagnes seront lancées à l’avenir. Le ministre a réitéré son appel à l’adresse du personnel de l’éducation pour se faire vacciner afin de se protéger et protéger leur entourage. Il a expliqué, dans ce cadre, que les rumeurs et les fausses nouvelles circulant sur les différents réseaux sociaux sont à l’origine de la réticence des enseignants pour la vaccination et le faible engouement.
Concernant le système de vacation, il a indiqué que ce système sera abandonné dès la fin de la pandémie.»Le recours à cette solution est venu dans le but de poursuivre la scolarité d’une part et de préserver la santé des élèves et du personnel du secteur de l’éducation d’autre part», a-t-il déclaré. M. Belabed a, par ailleurs, salué les décisions du président de la République prises lors du dernier conseil des ministres sur la loi sur l’exercice syndical. «Le travail est en cours avec les partenaires sociaux accrédités afin de consacrer le principe de partenariat et de renforcer le travail consultatif dans une approche qui prône la politique de dialogue et de consultation pour répondre aux préoccupations soulevées et discuter et échanger des visions sur de nombreuses questions liées au secteur dans le cadre de la confiance et du respect mutuels», a déclaré le ministre.
Il convient de rappeler que le ministère de l’Education nationale a lancé, le 2 janvier dernier, en coordination avec le ministère de la Santé, la troisième campagne de vaccination de son personnel contre la Covid-19, parallèlement à la fin des vacances d’hiver. Cette campagne de vaccination contre la Covid-19 a coïncidé avec le retour des élèves aux bancs de l’école après les vacances d’hiver pendant 20 jours.
Samir Hamiche