mercredi , 22 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Après 5 semaines de grève</span>:<br><span style='color:red;'>Benghebrit dépêche deux commissions à Tizi-Ouzou et Blida</span>
© D.R

Après 5 semaines de grève:
Benghebrit dépêche deux commissions à Tizi-Ouzou et Blida

La ministre de l’Education nationale Nouria Benghebrit, a entamé depuis dimanche, des discussions avec ses partenaires sociaux.

La rencontre qui l’a réunie mardi avec les représentants du Conseil national autonome des personnels enseignants du secondaire (CNAPEST), a été très spéciale et ce, vu la situation de blocage au niveau de deux wilayas depuis 5 semaines à Tizi-Ouzou et 4 semaines à Blida, engendrée par la grève des enseignants affiliés à ce syndicat dans les deux wilayas citées. Selon le responsable de la communication du CNAPET Messaoud Boudiba, l’ordre du jour de la rencontre a été changé à la dernière minute. «Nous avons décidé de discuter d’abord de la situation du blocage que connaissent deux wilayas (Tizi-Ouzou et Blida) suite à la grève déclenchée par nos enseignants» a-t-il dit.
«Suite à nos discussions avec la ministre et son staff, il a été question de convenir de dépêcher deux commissions dans les deux wilayas dont celle de Tizi-Ouzou est déjà sur place et ce, pour voir de près les revendications des enseignants. «Nous souhaitons que ce problème soit réglé avant la reprise des cours car, cette situation peut se dégrader davantage si cela dure encore» nous dira M. Boudiba qui jette la balle dans le camp du ministère de tutelle.
Notre interlocuteur dira qu’une autre rencontre avec la tutelle est prévue prochainement pour discuter des revendications du Cnapest à savoir l’ensemble des préoccupations socioprofessionnelles. «Lors de cette rencontre, il sera question d’aborder notamment les questions du statut particulier, logement de fonction, médecine de travail, prime de zone…» a-t-il dit.
A noter qu’une grève a été déclenchée par les enseignants adhérents à ce syndicat au niveau de certains établissements éducatifs, notamment les lycées de la wilaya de Blida et Tizi-Ouzou depuis plus de 20 jours, ce qui a entraîné un retard de cours et la non tenue des examens. La justice avait tranché sur cette grève en la déclarant «illégale» et que le bureau du CNAPEST de la wilaya de Blida, a refusé de «se soumettre à la décision de justice et de réceptionner le procès verbal, de même qu’il a refusé le dialogue avec la direction de l’Education de la wilaya de Blida».
A Tizi-Ouzou, les parents d’élèves sont sortis dans la rue pour dénoncer la grève des enseignants qui a engendré un retard dans le déroulement des cours notamment pour les classes d’examens.

Alger: Noreddine Oumessaoud