lundi , 18 janvier 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Ahmed Ouyahia: </span>:<br><span style='color:red;'>«Bouteflika a libéré l’Algérie de ses malentendus et ses hésitations»</span>

Ahmed Ouyahia: :
«Bouteflika a libéré l’Algérie de ses malentendus et ses hésitations»

Le Premier ministre et président du RND Ahmed Ouyahia, a affirmé jeudi dernier, que le président de la République Abdelaziz Bouteflika a libéré l’Algérie de ses malentendus et ses hésitations dont les efforts tendent vers la réconciliation des Algériens, avec eux-mêmes et avec leur Patrie. 

Intervenant à l’ouverture de la 4ème session ordinaire du Conseil national du RND, Ouyahia a affirmé, que «Yennayer est une fête millénaire de tout notre peuple. Elle nous rappelle chaque année, combien sont profondes nos racines dans l’histoire et combien est glorieux notre passé, au milieu des autres peuples du monde. Cette fête est désormais officielle, dans notre pays, grâce à la sagesse de son excellence le président de la République, le moudjahid, Abdelaziz Bouteflika.
Le patron du RND a indiqué également, que le chef de l’Etat, «que le RND est fier de soutenir, vient, par sa décision sur Yennayer, confirmer, une fois encore, que tous ses efforts tendent, non seulement vers la reconstruction nationale, mais aussi vers la réconciliation des Algériens avec eux-mêmes et avec leur Patrie». «En effet, s’agissant de l’Amazighité, le Président Bouteflika a libéré l’Algérie de ses malentendus et de ses hésitations» a-t-il affirmé, rappelant «les erreurs politiques commises en 1980, face à une simple conférence académique de Mouloud Mammeri».

Bouteflika était contre l’interdiction de la conférence de Mouloud Mammeri

«Une décision, par rapport à laquelle, je le dis pour l’histoire, M. Bouteflika avait exprimé son désaccord», a affirmé M. Ouyahia, rappelant également, l’introduction «timide» de la dimension amazighe, de l’identité nationale dans le préambule de la Constitution, de février 1989. «Comparons tout cela, avec l’enseignement de Tamazight à l’école publique, depuis 1995, avec la constitutionnalisation de Tamazight, langue nationale et officielle depuis 2016, avec la proclamation de Yennayer, fête nationale, chômée et payée en 2017 et ajoutons-y, que l’Algérie a organisé, une commémoration nationale, sous le haut parrainage du Président de la République, pour le centenaire de Mouloud Mammeri», a poursuivi le SG du RND, relevant que ces évolutions «ont été balisées de martyrs de la cause amazighe, y compris de jeunes enfants et le RND s’incline à leur mémoire». M. Ouyahia a fait cependant, remarquer, que la consécration nationale de l’amazighité «est aussi et surtout, le fruit de la lucidité politique du Président Bouteflika qui est un moudjahid, demeuré fidèle à ses compagnons, les Glorieux Chouhada de la Révolution de Novembre. Le Président Bouteflika est un patriote, soucieux de l’unité de son pays, et conscient des enjeux majeurs, face auxquels, l’Algérie doit libérer ses énergies et souder ses rangs».

L’Algérie a bouclé l’année 2017 avec de nombreux succès

Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND) Ahmed Ouyahia, a relevé jeudi à Alger, que le pays a bouclé l’année 2017 avec de «nombreux succès, malgré les contraintes qui lui sont imposées de l’extérieur».
«Notre pays vient de boucler l’année 2017, avec de nombreux succès, malgré les contraintes qui lui sont imposées de l’extérieur, que ce soit le faible prix du baril de pétrole ou que ce soient les conflits et tensions dans le voisinage», a indiqué M. Ouyahia dans une allocution à l’ouverture de la 4ème session ordinaire du Conseil national du RND.
A cet égard, au plan sécuritaire, il a tenu à rendre un «vif hommage à l’Armée Nationale Populaire et aux forces de sécurité, pour les succès élogieux qu’elles remportent, face aux derniers résidus du terrorisme et contre les réseaux criminels transfrontaliers, notamment les trafiquants d’armes et de drogues». Sur le plan politique, il a noté, que «les élections législatives et les élections locales, qui se sont déroulées dans le calme, ont à chaque fois dégagé, de fortes majorités politiques, réunies au service du programme du président de la République», ajoutant que le RND «se félicite aussi, de l’efficacité au niveau du Parlement, de la majorité présidentielle, à laquelle il appartient».
Evoquant le plan économique, M. Ouyahia a précisé, que le pays «poursuit son avancée, malgré les contraintes financières internes et externes», précisant, à ce propos, que «les emprunts du Trésor auprès de la Banque d’Algérie, ont permis à l’Etat de rembourser ses créanciers, de lever le gel sur un grand nombre de projets socioculturels, et d’élaborer un budget pour 2018, orienté vers la relance économique et la justice sociale». «Nous nous félicitons des importantes ressources, allouées au développement des communes, ainsi qu’au développement des wilayas des Hauts Plateaux et du Sud du pays», a-t-il affirmé, saluant également «le rétablissement de l’intégralité du programme présidentiel, d’aide à l’agriculture, y compris le retour de la subvention publique, au prix de l’alimentation du bétail».
Par ailleurs, le secrétaire général du RND a relevé «avec satisfaction», les mesures «courageuses», prises par le gouvernement pour limiter les importations, au profit de la production locale, et orienter les marchés publics, vers les entreprises algériennes, tout comme il a salué, «les décisions présidentielles annoncées récemment, à la communauté nationale à l’étranger pour renforcer ses liens avec la Patrie, et mobiliser sa contribution multiforme, au développement national».
Alger: Samir Hamiche

Le Président Bouteflika reçoit une distinction de la famille des Collectivités locales

Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika a reçu, jeudi à Alger, une distinction de la famille des Collectivités locales, à l’occasion de la rencontre d’orientation nationale des président des Assemblées populaire communales et de wilayas (APC-APW), en hommage à ses efforts pour le développement local durable. Cette distinction a été remise au Secrétaire général de la Présidence de la République, Habba El-Okbi. Par ailleurs, des familles de victimes du devoir national, victimes du terrorisme, parmi les présidents de Délégations exécutives, fonctionnaires de collectivités locales et élus locaux, ont été honorées lors de cette rencontre qui s’est déroulée au centre internationale de conférences (CIC) Abdelatif Rahal, à l’occasion de la 51e journée nationale de la commune, coïncidant avec la promulgation du premier code communal le 18 janvier 1967.