mardi , 16 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Kheireddine Zetchi</span>:<br><span style='color:red;'>«C’est difficile de reprendre le championnat»</span>

Kheireddine Zetchi:
«C’est difficile de reprendre le championnat»

Le président de la fédération algérienne de  football (FAF) Kheireddine Zetchi, a admis vendredi la difficulté de  reprendre les différents championnats, suspendus depuis mars dernier en  raison de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), tout en défendant  la récente décision du Bureau fédéral de recourir à une Assemblée générale  extraordinaire (AGEx) pour se prononcer sur l’avenir de la saison  2019-2020.

Le reprise sera difficile. La situation sanitaire est en train de prendre  de l’ampleur. On ne peut pas maintenir une décision prise des mois plus  tôt. Nous sommes au mois de juillet, je pense que le contexte actuelle et  les données ne sont plus les mêmes, contrairement à ce qui avait été le cas  en mai. L’arrêt définitif du championnat doit être bien étudié sur tous les  plans. Les propositions consistent à trouver la bonne formule pour arrêter  le championnat. La responsabilité sera collective, et ne concerne pas  uniquement la FAF», a-t-il indiqué sur les ondes de la radio nationale. Réunis mercredi dernier au niveau du siège de la FAF à Dely-Ibrahim  (Alger), les membres du Bureau fédéral ont discuté de trois propositions  qui seront soumises à l’assemblée générale dans le cas où cette dernière  viendrait à valider l’arrêt définitif de la compétition. «D’abord, les membres de l’AG devront se prononcer sur l’arrêt ou la  poursuite du championnat. Dans le cas où la suspension définitive de la  compétition sera approuvée, il y aura trois propositions qui seront  soumises : saison blanche,  figer le classement à la dernière journée pour  tous les paliers et consacrer les champions promus et relégués, alors que  la troisième consiste à désigner les champions et les promus, mais pas de  relégués», a-t-il ajouté, soulignant que «la décision prise de convoquer  une AGEx correspond à la situation exceptionnelle que nous vivons». Avant de poursuivre : «L’article 82 des statuts permet au BF de mettre un  terme au championnat, mais par souci de consultation démocratique, nous  avons préféré mettre la balle dans le camp de l’assemblée générale qui  reste souveraine. Notre objectif est d’impliquer tous les acteurs du  football algérien. Si nous avons pris la décision au niveau du Bureau  fédéral, nous serons pas épargnés par les critiques».

La consultation écrite, l’option privilégiée

S’agissant de la manière que compte adopter la FAF pour organiser l’AGEx,  en pleine pandémie du Covid-19, le président de la FAF a expliqué que son  instance a déjà saisi le ministère de la jeunesse et des sports (MJS), mais  également la Fédération internationale (Fifa). «Nous avons saisi le MJS pour nous donner son accord afin d’organiser  cette AGEx en présence des membres. Mais, cette option ça sera difficile à  réaliser au vu de la situation sanitaire, même si nous avons tout prévu en  matière d’organisation. Au cas échéant, la FAF procédera à une AG par  consultation écrite, d’ailleurs nous avons reçu le feu vert  de la Fifa  pour adopter cette formule dans un cadre réglementaire. L’éventualité  d’organiser cette AGEx par visioconférence est difficile à faire, pour des  raisons d’ordre technique (réseau d’internet, ndlr)». Concernant la date du déroulement de cette AGEx, Kheireddine Zetchi table  sur une organisation «avant l’Aïd Al-Adha  (31 juillet, ndlr). Nous  souhaitons être fixés définitivement sur le sort réservé à cette saison». Zetchi a tenu à lever le voile sur l’article 29 des statuts, relatif à la  convocation d’une AGEx. Point d’AGEx pour les compétitions dans les statuts  de la fédération. «Nous sommes dans une situation exceptionnelle. L’article 29 ne limite pas  à trois (changement du siège de la FAF, changement des statuts, et  dissolution de la FAF, ndlr) les points abordés lors d’une AGEx. Imaginons  qu’une AG ordinaire s’est déroulée en mars, et un imprévu s’est déroulé un  mois plus tard, dans ce cas de figure ne nous pouvons pas attendre une  année pour essayer de trouver une solution !». Zetchi souhaite avoir plus de visibilité d’ici «à la semaine prochaine» :  «Une fois que l’assemblée générale se prononce sur la saison actuelle. Nous  allons suivre avec attention la situation sanitaire, tout en ouvrant en  même temps le mercato d’été pour une durée de 12 semaines, pour permette  aux clubs de faire leur marché. J’appelle aussi les clubs à investir dans  le protocole sanitaire, qui sera appliqué en vue de la saison prochaine». Enfin, le président de la FAF a écarté toute animosité avec le CR  Belouizdad, actuel leader de la Ligue 1. «Le CRB avait dominé le championnat depuis le début de la saison. La  gestion du club s’est nettement améliorée. Mais, je n’admets pas ceux qui  veulent semer la zizanie. Je suis contre la «Fitna». Le CRB est un grand  club, que nous respectons. Je demande à Taoufik Korichi (directeur du pôle  compétitif du CRB, ndlr), à plus de sagesse dans ses propos. Si l’AG décide  de décerner le titre au CRB, nous allons lui offrir le trophée avec grand  plaisir».  Pour rappel, le BF de la FAF a maintenu à deux reprises sa décision prise  le 30 avril pour la poursuite de la saison 2019-2020, tout en précisant que  seuls les pouvoirs publics sont habilités à décider d’un éventuel retour  aux activités sportives et footballistiques. Mais jeudi 9 juillet, le ministère de la Jeunesse et des Sports a annoncé  ne pas autoriser «pour le moment» la reprise des compétitions.