dimanche , 7 mars 2021
<span style='text-decoration: underline;'>La chanson Rai en deuil a Sidi Bel-Abbès</span>:<br><span style='color:red;'>Cheb Yassine El Abbasi n’est plus</span>
Cheb Yassine El Abbasi n’est plus © D.R

La chanson Rai en deuil a Sidi Bel-Abbès:
Cheb Yassine El Abbasi n’est plus

La triste nouvelle s’est répondue hier matin à travers le territoire de la Mekerra. L’artiste et chanteur Rai depuis les années 1970, Cheb Yassine El Abbasi, est mort dans la nuit de vendredi à samedi dernier. Le défunt s’est éteint suite à une longue maladie puisqu’il souffrait d’un cancer depuis les récentes années. C’est l’un des pionniers de la musique Rai depuis l’ère du défunt Zergui Ahmed, Cheikh El Mkallech ou encore Cheb Mimoun et Cheikh Naâm.

Ces gens ont fait de Sidi Bel-Abbès le berceau de la chanson Rai, mais ont tous souffert de l’indifférence pendant les deux dernières décennies. Concernant Cheb Yassine, il avait non seulement souffert de sa maladie, mais de la totale indifférence de la part des autorités culturelles.  Parmi ses dernières déclarations qui datent d’une dizaine de jours, le défunt Yassine dira: «J’ai passé toute ma jeunesse au profit de la musique qui a gâché ma vie». Je ne reçois ni coup de téléphone ni messages de part des instances de notre culture.
Quant à Khaled et Mami, je leur dit qu’ils doivent au moins me rendre hommage à cause de mes succès qu’ils ont plagiés et interprétés sans un petit merci». Alors que certains se placent comme des messies et sont au chevet des grandes figures belabbésiennes en quête de publicité, seul notre confrère de Chourouk El Youmi et Chourouk TV, Mesbah Mostafa qui lui a rendu visite il y a une dizaine de jours en lui consacrant un reportage TV, en compagnie de Cheikh Naâm.
Parmi les meilleurs albums de Cheb Yassine, on cite les chansons succès des années 1980 telles ‘Khalouni Nebki’ (laissez-moi pleurer), ‘Baghi Nji Maâk’ (je souhaite t’accompagner), ‘Adieu l’amour’, ‘hdertou fiha’ (vous avez commérez contre elle), ‘Sar Hak’ ‘Ça c’est passé comme ça) ou encore ‘Raha Bghatni’ (elle m’a aimé). Le défunt Cheb Yassine El Abbasi est décédé donc dans la nuit du vendredi 29 décembre à l’hôpital Hassani Abdelkader à l’âge de 58 ans. Sa dépouille a été inhumée hier samedi au cimetière de Sidi Abel-Abbès après la prière du Dohr. A Dieu nous appartenons et à Dieu nous retournons.
M.Bekkar