jeudi , 22 octobre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Coupe d’Algérie (1/2 finales) </span>:<br><span style='color:red;'>Cherif El Ouezzani dit se méfier du CR Zaouia</span>

Coupe d’Algérie (1/2 finales) :
Cherif El Ouezzani dit se méfier du CR Zaouia

Le recours aux finalités du rite malékite dans la promotion des valeurs et des relations humaines en vue de consolider la sécurité dans le monde ainsi que leur intégration dans le système législatif et juridique ont été également recommandés par les participants au colloque, placé cette année sous le thème «les finalités du rite malékite».

La mise en place d’un Centre de recherches se rapportant aux finalités du rite malékite ainsi que la valorisation de l’initiative du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs consistant à imprimer les meilleurs recherches du colloque, figurent également parmi les recommandations du colloque.
Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, avait affirmé à l’ouverture du colloque que l’Algérie refusait et combattait les pratiques de la religion visant à cultiver la haine et la violence, observant que par essence, l’Islam est une religion unificatrice qui bannit la violence sous toutes ses formes.
Pas moins de 100 millions de dinars seront dégagés pour la promotion des travaux des oulémas algériens portant sur le rite malékite, avait-il encore indiqué, signalant que cette enveloppe sera consacrée notamment à l’impression des travaux des oulémas et des chercheurs algériens qui contribuent à faire connaître le rite malékite à travers les âges.
Plus de 1000 participants dont des universitaires algériens, des théologiens, des chouyoukh de zaouïas, des représentants des directions des Affaires religieuses des 48 wilayas du pays, et des invités venus de 13 pays musulmans ont pris part au colloque, organisé conjointement par le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs et la wilaya d’Aïn Defla.
Tout en se référant à la citation du prophète Mohammed (Que le salut de Dieu soit sur lui) selon laquelle «celui qui ne remercie pas les gens (pour une bonne action qui le lui ont faite) ne peut se targuer de remercier Dieu», les participants ont, par ailleurs, adressé leurs remerciements les plus vives au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour son parrainage du colloque.
Par ailleurs, les participants ont présenté leurs condoléances les «plus attristées» aux familles des victimes du crash de l’avion militaire survenu mercredi à Boufarik (Blida) et qui a fait 257 morts dont 10 membres de l’équipage, priant Dieu d’accorder Sa clémence et Sa miséricorde aux victimes de cet accident tragique. «Nous présentons nos condoléances les plus attristées aux familles des victimes du crash de l’avion militaire de même que nous prions Dieu le tout puissant d’accorder Sa clémence et Sa miséricorde aux martyrs de cet accident et de les accueillir en Son vaste paradis», a dit le responsable du conseil scientifique de la direction des Affaires religieuses et des Wakfs de Aïn Temouchent, Abdelhamid Ouissi, qui intervenait au nom des séminaristes.