mercredi , 5 août 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Logements </span>:<br><span style='color:red;'>Colère des souscripteurs de l’AADL</span>
© Ouest Tribune

Logements :
Colère des souscripteurs de l’AADL

© Ouest Tribune

Des dizaines de souscripteurs au programme AADL 2013 ont organisé hier un sit-in de protestation devant le siège de la direction générale de l’AADL sis Saïd Hamdine, pour faire valoir leur droit au logement.

En effet, les protestataires qui veulent attirer l’attention des autorités, revendiquent l’attribution des affectations et la remise immédiate des clés pour les sites déjà prêts. D’ailleurs, les quelques souscripteurs rencontrés sur place, ont déploré la lenteur dans la procédure de livraison ainsi que l’opacité dans la communication.
Les protestataires ont entamé cette action car selon eux, ils ne trouvent pas encore leurs noms sur la liste des 47 000 personnes autorisées à choisir les sites. A noter que la Direction générale (DG) de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du Logement (AADL) avait annoncé la possibilité pour les 47.000 souscripteurs de procéder au choix des sites à travers le site électronique de l’Agence et ce, depuis mardi passé. Sur ce sujet, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri avait annoncé le lancement d’une nouvelle opération de choix des sites au profit des souscripteurs au programme location-vente «AADL» au niveau national. Il avait expliqué que cette opération intervenait après que l’AADL a pu obtenir de nouvelles assiettes pour parachever son programme de logements.
Les protestataires ont appelé l’intervention du président de la République, Monsieur Abdelmadjid Tebboune pour régler cette situation. Ils rappellent également les différentes réunions et rencontres avec les responsables de l’AADL depuis des années, mais, selon eux, rien n’a été réglé jusqu’à ce jour.
A rappeler que le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, avait procédé, samedi passé, à la pose de la première pierre d’un projet pour la réalisation de plus de 14 000 logements AADL à Alger. Ainsi, il avait mis l’accent sur l’impératif de prendre en compte dans la réalisation de ces logements «les conditions d’une vie décente et sereine», saluant le choix de l’AADL de ne plus réaliser des locaux commerciaux au niveau des immeubles, mais plutôt des centres commerciaux «répondant à toutes les conditions requises».

Rien qu’à Alger, il reste encore près de 184 000 unités, toutes formules confondues, à réaliser dans la Capitale, selon des déclarations récentes du directeur de l’habitat de la wilaya d’Alger, Mohamed Mordjani, tout en précisant que rien que pour la formule de location-vente comprenant 122 221 logements, 78 195 sont en cours de réalisation et 44 026 unités n’ont pas été lancés. Pour la formule LPP, 13 394 unités sont en cours de réalisation. Au cours de ce premier semestre l’AADL a procédé, en définitive, au lancement de plus de 20 000 unités, dont 14 145 unités dans la wilaya d’Alger.

Noreddine Oumessaoud