mardi , 30 novembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>ABOU FADHL BAÂDJI DE MOSTAGANEM</span>:<br><span style='color:red;'>«Consolider la stabilité du pays et élargir les prérogatives aux élus»</span>

ABOU FADHL BAÂDJI DE MOSTAGANEM:
«Consolider la stabilité du pays et élargir les prérogatives aux élus»

Le secrétaire général du FLN, Abou Fadhl Baâdji, a affirmé, avant-hier à Mostaganem lors d’un meeting qu’il a animé à la maison de la culture « Abderrahmane Kaki » que les élections locales APC-APW constituent une étape importante beaucoup plus que les législatives puisqu’elles parachèvent la reconstruction institutionnelles par le processus de mise en place des institutions, consolident la stabilité et participent directement à la vie des citoyens.

L’orateur dira que le FLN à subi des coups par des forces extérieures et intérieures tendant à le briser, mais il est sorti victorieux. A Mostaganem le FLN a été trahi par des anciens cadres dira l’intervenant, ajoutant que le Front de libération nationale a ouvert ses portes aux compétences et à la jeunesse issues de la base pour donner plus de crédibilité à ce scrutin. Baâdji a préconisé d’élargir les prérogatives aux élus locaux pour leur permettre de relever les défis et de pouvoir participer au développement local économique par l’investissement et de satisfaire les attentes des citoyens. Ces prérogatives devront être introduites dans les codes communal et de wilaya, pour contribuer à la réalisation du développement local et à la promotion des investissements dans les communes, ce qui aura un impact positif sur les citoyens a dit l’intervenant. Celuici a indiqué que pour la première fois, les listes des candidats ont été faites au niveau de la base sans aucune intervention des instances centrales du parti, contrairement à ce qui se faisait auparavant, conforment aux réformes engagées et au retour du parti aux principes démocratiques sur lesquels il a été fondé. Le SG du FLN a appelé les futurs élus des APC et APW à ne pas trahir la confiance des citoyens qu’ils placeront en eux, et de rester à l’écoute de leurs préoccupations et d’oeuvrer à les satisfaire. L’orateur a appelé la population à se mobiliser en masse pour la réussite de cet important rendez vous. Baâdji a annoncé que la restructuration du parti depuis la base au sommet aura lieu dans les prochains mois, et qu’au niveau de chaque mouhafada, une cellule de veille et de contrôle des élus locaux sera installée. Toute défaillance sera sanctionnée. Le SG du FLN n’a pas manqué d’évoquer l’attitude néfaste et haineuse que le Makhzen affiche à l’égard de l’Algérie tout en manifestant ouvertement son alliance avec l’état sioniste et la France. L’assassinat de trois commerçants algériens qui revenaient de Nouakchott par les forces marocaines a été évoqué par Baâdji qui dira que cet assassinat ne restera pas impuni. L’Algérie étant menacée en raison de sa ligne politique emprunte des principes du premier novembre 1954, soutenant les peuples colonisés et opprimés, exige la mobilisation, l’unité et l’union en vue de la constitution d’un front interne fort pour faire échec à toute tentative de déstabilisation, selon le SG du FLN qui s’exprimait devant plus de 1000 militants et sympathisants du FLN venus de toutes les communes de la wilaya. Baâdji a aussi parlé de l’offensive diplomatique algérienne sous la houlette du président de la République, et du renforcement des relations économiques avec des pays africains, l’Italie, la Chine et la Turquie. L’orateur a préconisé à la fin de son intervention une réforme profonde du système éducatif et l’introduction de l’anglais dans le primaire, recommandant aussi l’enseignement de l’histoire dans toute sa vérité. Il dira également que la volonté et la souveraineté du peuple seront reflétées par les APC et les APW.
Charef.N