vendredi , 25 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Hadi Ould Ali</span>:<br><span style='color:red;'>Création de classes sport-études au niveau des établissements scolaires</span>
© D.R

Hadi Ould Ali:
Création de classes sport-études au niveau des établissements scolaires

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali a fait état, jeudi à Alger, d’une série de mesures prises en coordination avec le ministère de l’Education nationale pour la formation et le suivi des jeunes talents à travers la création de classes sport-d’études.

En réponse à une question du député Abdelyamin Boudaoued sur les   programmes de relance du sport scolaire et universitaire, le ministre a   indiqué que l’école étant le terreau du développement du sport de haut   niveau, une série de mesures prises en coordination avec le ministère de   l’Education nationale pour la formation et le suivi des jeunes talents à   travers la création de classes sport-d’études.  M. Ould Ali a reconnu le déficit enregistré en matière d’encadrement   sportif et de prise en charge des jeunes talents prometteurs au niveau des   écoles «base de la formation des futurs champions», affirmant que «le sport   scolaire et universitaire  souffre d’un manque flagrant de structures et de   programmes qui a lourdement impacté le sport de haut niveau et d’élite».  Evoquant le sport universitaire, le représentant du gouvernement a précisé   que «le sport universitaire constitue un tremplin pour les sportifs qui   souhaitent passés au haut niveau, d’autant qu’il s’appuie sur les   programmes des Ligues de wilayas et des fédérations.  «Nous oeuvrons à la concrétisation sur le terrain de relations de   partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la   recherche scientifique à la faveur des conventions et de programmes   intensifs destinés à la promotion du sport universitaire», a-t-il ajouté.  Par ailleurs, le ministre a affirmé, en réponse au député Boudaoued   concernant les mesure prises au profit des anciens sportifs de haut niveau   en termes de couverture sociale et professionnelle, que son secteur «veille   réellement à l’activation des mesures relatives à la couverture sociale et   aux droits du sportif de haut niveau comme le prévoient les articles du   décret exécutif 15-213 du 11 août 2015, fixant les modalités d’application   des dispositions statutaires relatives au sport d’élité et de haut niveau.    «Il n’y a pas une loi propre à la retraite du sportif d’élite et de haut   niveau et tous les droits et obligations sont consacrés dans ce décret», a   fait savoir le ministre.  D’autre part le ministre a répondu à la députée Imen Arada sur le retard   des projet sportifs inscrits depuis 2006 dans le wilaya de Jijel, en   évoquant des problèmes comme l’inexistence du foncier dans les communes, la   non détermination de la nature juridique du terrain choisi, l’indifférence   de certains responsables locaux à l’égard de ce genre de projet et le   manque d’accompagnement et de coordination». «Nous nous attelons à la   résolution de ces problèmes», a assuré M. Ould Ali.  Cependant le ministre a indiqué que la wilaya de Jijel a bénéficié de   plusieurs structures sportives, à l’instar de 20 mini-terrains de football   et 8 autres stades couverts en gazon artificiel outre la réhabilitation de   la piste d’athlétisme.